Importante manif anti-avortement à Bratislava

SlovaquieQuelque 50'000 personnes ont défilé dimanche en Slovaquie lors de la «marche nationale pour la vie».

La foule anti-IVG à Bratislava, le 22 septembre 2019.

La foule anti-IVG à Bratislava, le 22 septembre 2019. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté dimanche à Bratislava contre la loi, en vigueur depuis l'époque communiste en Slovaquie, autorisant l'avortement jusqu'à la 12e semaine de grossesse. Selon un sondage, 11,6% des Slovaques souhaitent une loi plus stricte.

La «marche nationale pour la vie» a attiré 50'000 personnes, selon la conférence épiscopale du pays. «L'homme ne s'est pas donné la vie lui-même. C'est un cadeau qui lui a été offert», a souligné à cette occasion l'archevêque de Bratislava, Stanislav Zvolensky. Les manifestants ont appelé les responsables publics à soutenir activement les institutions se consacrant à aider les familles dans le besoin et les femmes enceintes.

Avortements en baisse

Les catholiques représentent 66% des 5,4 millions d'habitants de la Slovaquie, pays membre de l'Union européenne.

Dans la perspective des élections législatives de février prochain, les sociaux-démocrates du parti Smer au pouvoir et leurs alliés nationalistes du SNS ont abandonné leur projet de réduire l'accès à l'avortement à huit semaines de grossesse, au lieu des 12 semaines actuelles.

Le nombre d'avortements est en nette diminution dans le pays. Selon l'office national des statistiques, 7350 femmes ont choisi d'avorter l'an dernier en Slovaquie, contre plus de 20'000 en 1997. (ats/nxp)

Créé: 23.09.2019, 00h44

Articles en relation

Incidents lors de manif' pro- et anti-avortement

Zurich Des policiers ont été pris pour cible lors de la «Marche pour la vie», contrée par une population favorable au droit à l'avortement. Plus...

Une journaliste accusée d'«avortement illégal»

Maroc Pour «avortement illégal» et «débauche», la reporter Hajar Raissouni, 28 ans, risque jusqu'à deux ans de prison. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.