Impossible de faire condamner un mafieux en Suisse

JusticeLe procureur général de la Confédération, Michael Lauber, estime qu'il est pratiquement impossible de faire condamner une personne en Suisse pour appartenance à la mafia.

Le procureur général de la Confédération, Michael Lauber. (Photo d'illustration)

Le procureur général de la Confédération, Michael Lauber. (Photo d'illustration) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les exigences pour une telle condamnation sont très élevées, déclare-t-il. «La simple appartenance (à une organisation criminelle) ne suffit pas pour une condamnation; la doctrine dominante est unanime sur ce point», précise M. Lauber dans l'interview diffusée ce dimanche 4 janvier dans la NZZ am Sonntag.

Il faut prouver que la personne a soutenu concrètement l'organisation par ses activités criminelles, comme par exemple quelqu'un qui est actif en tant qu'avocat, agent fiduciaire ou conseiller, ajoute-t-il.

En automne 2012, une décision de principe est tombée. Depuis, seule une procédure, dont les faits sont prouvés, peut être ouverte. «Dans tous les autres cas, nous n'ouvrons plus de procédure. Nous ne pouvons plus partir à l'aventure», relève M. Lauber.

Cas Moubarak

Dans une procédure menée en Suisse à l'encontre de cinq membres présumés de la 'Ndranghetta, le Ministère public de la Confédération (MPC) avait établi la participation des suspects à une organisation criminelle. Mais à la mi-décembre, les charges ont été abandonnées suite à l'acquittement d'un des principaux suspects quelques semaines plus tôt en Italie.

S'agissant de l'affaire Moubarak, dont 700 millions de francs sont bloqués en Suisse, M. Lauber parle de «réévaluation complète». Là aussi, l'argent de l'ancien président égyptien et de sa famille est bloqué après des soupçons de participation à une organisation criminelle. La charge de blanchiment d'argent est aussi retenue.

Etant donné la difficulté à établir les faits, le procureur général propose au Parlement de modifier loi, afin de rendre la lutte contre les organisations criminelles plus efficace. «L'article du Code pénal suisse sur les organisations criminelles est très difficile à appliquer à des structures mafieuses», note-t-il. (ats/nxp)

Créé: 04.01.2015, 09h29

Articles en relation

Une «mafia de la viande» sévirait en Suisse

ARNAQUE Le Blick revient sur le scandale qui met en cause le marchand de viande grison Carna Grischa. Selon le journal, les chefs et restaurateurs pourraient être de mèche. Plus...

La mafia, une menace sous-évaluée en Suisse

Crime organisé La mafia italienne, notamment, blanchit ses fonds de ce côté-ci des Alpes et utilise la Suisse comme zone de repli ou comme base logistique pour ses activités criminelles. Plus...

Le Ministère public veut des peines sévères pour la mafia

Confédération Procureur général suppléant, Ruedi Montanari se dit en faveur de peines allant jusqu'à quinze ans de prison pour les délits de participation à une organisation criminelle et de meurtre. Plus...

Des biens de la Ndrangheta saisis au Tessin

Mafia L'Italie a exécuté samedi 20 mandats d’arrêt contre des membres d’un clan de la mafia calabraise, et la saisie de biens pour 2,5 millions d’euros entre la Calabre, la Lombardie et la région de Lugano. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 12 décembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...