Passer au contenu principal

Indépendance: 1 maire sur 2 pour le référendum

Plus de 500 maires catalans sur 948 se sont engagés samedi à participer à un référendum d'auto-détermination le 1er octobre.

Plus de 500 maires, sur les 948 que compte la deuxième région la plus peuplée d'Espagne ont participé à un rassemblement à l'université de Barcelone. (Samedi 1er juillet 2017)
Plus de 500 maires, sur les 948 que compte la deuxième région la plus peuplée d'Espagne ont participé à un rassemblement à l'université de Barcelone. (Samedi 1er juillet 2017)
AFP

Plus de la moitié des maires de Catalogne, en Espagne, se sont engagés samedi à participer à l'organisation d'un référendum d'autodétermination le 1er octobre. La justice espagnole a pourtant interdit le scrutin.

Plus de 500 maires, sur les 948 que compte la deuxième région la plus peuplée d'Espagne ont participé samedi à un rassemblement à l'université de Barcelone pour présenter un manifeste où ils s'engagent à «collaborer avec le gouvernement catalan pour toutes les actions qu'il sollicitera», a constaté un journaliste de l'AFP.

L'exécutif régional est dirigé par des indépendantistes depuis début 2016, après la victoire d'une coalition favorable à la sécession lors des élections régionales en septembre 2015.

Indépendantisme moins fort à Barcelone

L'indépendantisme est particulièrement fort dans les zones rurales de Catalogne, mais il l'est moins dans des villes comme Barcelone, qui compte 1,6 million d'habitants. La militante de gauche Ada Colau, maire de la ville, n'a d'ailleurs pas pour l'instant révélé sa position sur ce point.

Le président régional Carles Puigdemont aura pourtant besoin de son soutien pour mener à bien son projet de référendum, notamment pour pouvoir placer des urnes dans les dépendances municipales.

«Nous ne reculerons devant aucun obstacle politique, juridique ou de toute autre nature mis en place par l'Etat», lit-on encore dans le manifeste des maires indépendantistes.

Vendredi, le chef du gouvernement conservateur Mariano Rajoy a rappelé aux élus municipaux, qu'ils avaient l'obligation de respecter la loi, insistant sur le fait que le référendum n'aura pas lieu.

L'opinion catalane est divisée sur l'indépendance: environ 48,5% des Catalans sont contre la sécession contre 44,3% pour, selon un récent sondage d'un institut dépendant du gouvernement catalan. Mais une très large majorité, plus de 70%, aimerait trancher la question avec un référendum.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.