Des infections par centaines à Gaza

Proche-OrientMSF s'inquiète du sort des nombreux blessés lors des heurts meurtriers avec Israël. Certains pourraient rester handicapés.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un millier de Palestiniens blessés ces derniers mois à Gaza souffrent d'infections qui menacent de les laisser handicapés à vie, s'alarme Médecins sans Frontières jeudi. Ils ont été victimes de tirs israéliens lors de manifestations et heurts le long de la barrière séparant Israël de Gaza.

MSF, qui opère dans la bande de Gaza, parle dans un communiqué de «véritable urgence sanitaire». Elle appelle la communauté internationale à l'aide financière et les autorités israéliennes et palestiniennes à faciliter l'accès et le travail des personnels sanitaires, ainsi que le transfert des blessés en dehors de l'enclave sous blocus quand c'est nécessaire.

La bande de Gaza, coincée entre Israël, Egypte et Méditerranée, a connu depuis mars des mois de manifestations et de violences entre Palestiniens et soldats israéliens postés de l'autre côté de la barrière de plusieurs mètres de haut qui ferme la frontière.

Au moins 235 Palestiniens ont été tués par des tirs ou des bombardements israéliens depuis le début le 30 mars de la mobilisation pour réclamer la fin du blocus et le retour des réfugiés palestiniens sur les terres qu'ils ont fuies ou dont ils ont été chassés à la création de l'Etat d'Israël en 1948. Deux soldats israéliens ont été tués.

Afflux des blessés

Entre le 30 mars et le 31 octobre, les «French Doctors» disent avoir traité 3117 patients sur les 5866 atteints par balles selon les autorités sanitaires gazaouies. La grande majorité souffrent de fractures ouvertes et de graves dommages aux tissus.

L'afflux des blessés accable un système médical gazaoui déjà notoirement sous-dimensionné, dit MSF. Selon les «estimations les plus conservatrices» de MSF fondées sur l'expérience, au moins 25% des patients souffrant de fractures ouvertes, soit un millier, sont atteints d'infection.

«Les conséquences de ces blessures, en particulier non traitées, peuvent aller jusqu'au handicap permanent pour certains; et jusqu'à l'amputation ou au décès en cas d'infections non soignées», dit MSF. «Une réponse adéquate coûtera des dizaines de millions d'euros - une somme qui doit être trouvée d'urgence», ajoute-t-elle.

Israël et le Hamas se sont livré trois guerres à Gaza depuis 2008. Les tensions des derniers mois ont fait craindre un nouveau conflit. Un cessez-le-feu a cependant été conclu le 13 novembre après la plus sévère confrontation depuis la guerre de 2014. (ats/nxp)

Créé: 29.11.2018, 10h05

Articles en relation

Le Hamas annonce un cessez-le-feu avec Israël

Proche-Orient Une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU sur Gaza a été infructueuse mardi soir. Un cessez-le-feu a été annoncé par le Hamas. Plus...

L’escalade qui rapproche Israël et Gaza de la guerre

Proche-Orient Salves de roquettes palestiniennes contre bombardements israéliens: la nouvelle confrontation est la plus grave depuis 2014. Plus...

Un Palestinien tué par une frappe israélienne

Bande de Gaza Une frappe israélienne a fait une victime palestinienne, mardi, dans la bande de Gaza. Plus...

Nouvelle flambée de violences à Gaza

Conflit israélo-palestinien Les tensions entre Tsahal et le Hamas à Gaza ont fait au moins trois morts côté palestinien et un mort côté israélien lundi. Plus...

Tirs à Gaza: Netanyahu quitte Paris plus vite

Proche-Orient Six Palestiniens et un Israélien ont perdu la vie lors d'un accrochage à Gaza. Le premier ministre israélien écourte son voyage en France. Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.