L'ingérence russe ne dérange pas Trump

Etats-UnisSelon le Washington Post, le président Trump aurait déclaré ne pas voir d’inconvénients à ce que la Russie s'ingère dans les élections américaines.

Ces commentaires avaient affolé les responsables de la Maison Blanche.

Ces commentaires avaient affolé les responsables de la Maison Blanche. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le président américain Donald Trump a déclaré au ministre russe des Affaires étrangères et à l'ambassadeur russe que l'ingérence de la Russie dans l'élection présidentielle de 2016 ne l'inquiétait nullement, a affirmé vendredi soir le Washington Post.

Ces déclarations ont été faites lors d'une rencontre, en mai 2017 à la Maison Blanche, au cours de laquelle il leur avait également révélé des informations confidentielles sur le groupe Etat islamique (EI).

Au cours de la conversation, M. Trump a expliqué à Sergueï Lavrov et à l'ambassadeur que l'ingérence russe dans l'élection ne le dérangeait pas car les Etats-Unis en faisaient autant dans d'autres pays, selon le journal qui cite, sous couvert d'anonymat, trois anciens hauts responsables. Cette rencontre a eu lieu au lendemain du limogeage du directeur du FBI James Comey, et M. Trump a expliqué aux deux responsables russes que ce limogeage lui enlevait «une grande pression».

Responsables affolés

Ces commentaires avaient affolé les responsables de la Maison Blanche, qui avaient décidé que seules les personnes ayant le plus haut niveau d'autorisation d'accès aux documents confidentiels pourraient voir le mémorandum décrivant la rencontre.

Cette nouvelle révélation arrive à la fin d'une semaine qui a secoué Washington, après la publication du rapport d'un lanceur d'alerte accusant Donald Trump d'avoir sollicité «l'ingérence d'un pays étranger dans l'élection de 2020», en l'occurrence en demandant au président ukrainien Volodymyr Zelensky d'enquêter sur le fils de Joe Biden, son principal rival démocrate pour l'élection à venir en 2020.

Cette alerte est à l'origine de la procédure de destitution lancée par ses adversaires démocrates contre Donald Trump. (afp/nxp)

Créé: 28.09.2019, 10h44

Articles en relation

Lanceurs d'alerte: ce que dit la loi américaine

Etats-Unis Une procédure stricte est censée protéger les membres des services du renseignement qui dénoncent un acte présumé illégal aux USA. Plus...

Pompeo devra livrer des documents sur l'Ukraine

Destitution de Trump Les démocrates tentent d'«accélérer» leur enquête en vue d'une procédure de destitution contre le président Donald Trump. Plus...

Destitution de Trump: «Il ne faut pas que ça traîne»

Etats-Unis Après avoir enclenché la procédure pour destituer le président républicain mardi, les démocrates veulent agir vite. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.