Passer au contenu principal

Inspectrice de l'AIEA privée d'accréditation

L'Iran a retiré l'accréditation d'une inspectrice onusienne à la suite d'un incident à l'entrée de l'usine d'enrichissement de Natanz.

L'Iran est disposé à annuler tout ou partie des mesures qu'il a prises pour se désengager de l'accord sur le nucléaire. Mais seulement si l'Europe lui assure en échange des avantages économiques «significatifs», a indiqué vendredi à Munich le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif. (Samedi 15 février 2020)
L'Iran est disposé à annuler tout ou partie des mesures qu'il a prises pour se désengager de l'accord sur le nucléaire. Mais seulement si l'Europe lui assure en échange des avantages économiques «significatifs», a indiqué vendredi à Munich le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif. (Samedi 15 février 2020)
Keystone
Alors que la France, l'Allemagne et le Royaume-Uni tentent le tout pour le tout afin que l'Iran respecte l'accord, Boris Johnson joue les trouble-fête. Le premier ministre britannique a lancé sur la BBC: «Le président Trump est un excellent négociateur (...). Travaillons ensemble pour remplacer (l'accord de 2015) et le remplacer par l'accord de Trump». (14 janvier 2020)
Alors que la France, l'Allemagne et le Royaume-Uni tentent le tout pour le tout afin que l'Iran respecte l'accord, Boris Johnson joue les trouble-fête. Le premier ministre britannique a lancé sur la BBC: «Le président Trump est un excellent négociateur (...). Travaillons ensemble pour remplacer (l'accord de 2015) et le remplacer par l'accord de Trump». (14 janvier 2020)
AFP
L'Iran réduit peu à peu ses engagements pris par son pays devant la communauté internationale en rapport avec son programme nucléaire. (Lundi 4 novembre 2019)
L'Iran réduit peu à peu ses engagements pris par son pays devant la communauté internationale en rapport avec son programme nucléaire. (Lundi 4 novembre 2019)
Keystone
1 / 11

L'Iran a retiré l'accréditation d'une inspectrice onusienne à la suite d'un incident «la semaine dernière» lors d'un «contrôle» à l'entrée de l'usine de Natanz, selon un communiqué officiel.

Téhéran a décidé de lui enlever son accréditation, en raison de l'inquiétude qu'elle puisse porter sur elle «un produit suspect», indique ce communiqué mis en ligne jeudi sur le site officiel de l'Organisation iranienne de l'énergie atomique (OIEA).

(AFP)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.