iPhone débloqué: le FBI ne dira pas comment

Etats-UnisApple voulait savoir comment les autorités américaines ont fait pour pirater leur système. Mais la réponse a été négative.

Des utilisateurs de la marque à la pomme avaient manifesté contre le FBI.

Des utilisateurs de la marque à la pomme avaient manifesté contre le FBI. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La police fédérale américaine (FBI) a affirmé mercredi qu'elle ne dévoilera pas à Apple comment elle a réussi à débloquer l'iPhone d'un des auteurs de l'attentat de San Bernardino. La marque à la pomme avait refusé d'apporter son aide dans cette affaire.

La raison est toute simple: les enquêteurs ne savent pas précisément comment a procédé le prestataire qui les a aidés. «Le FBI a acheté la méthode à une tierce partie pour pouvoir débloquer l'appareil de San Bernardino», explique un communiqué de Amy Hess, directrice adjointe du FBI en charge de la science et de la technologie.

«Toutefois, nous n'avons pas acheté les droits sur les détails techniques, sur comment fonctionne cette méthode, quelle est la nature de la vulnérabilité qui a permis de débloquer l'appareil», a-t-elle ajouté.

Plus d'un million

Le FBI a déboursé plus de 1 million de dollars (970'000 francs) pour payer ce prestataire qui a débloqué l'appareil. Les enquêteurs n'ont pas précisé quels éléments ils avaient trouvés sur le téléphone. Ils ont toutefois affirmé y avoir découvert des preuves importantes dans le cadre d'une enquête sur un problème de sécurité nationale.

Certains estiment que le FBI doit dévoiler à son fabricant la méthode utilisée pour déverrouiller l'iPhone. Apple pourrait alors apporter quelques modifications pour pallier une éventuelle brèche dans la sécurité de ses appareils.

A ce titre, Mme Hess a encore précisé qu'«actuellement nous n'avons pas suffisamment d'informations techniques sur une quelconque vulnérabilité qui permettrait des modifications substantielles» par Apple pour améliorer encore davantage la sécurité de ses iPhone.

Vie privée avant tout

Pour rappel, la justice avait ordonné à Apple d'aider le FBI pour déverrouiller l'appareil, susceptible de contenir des preuves importantes pour l'enquête sur cet attentat qui avait fait 14 morts début décembre en Californie. Mais le géant informatique avait vigoureusement refusé.

Il avait mis en avant la protection de la vie privée de ses clients. Les enquêteurs ont dû faire appel à un prestataire extérieur pour finalement parvenir à entrer dans l'iPhone en question. (ats/nxp)

Créé: 28.04.2016, 08h08

Articles en relation

FBI: 1 million de dollars pour débloquer un iPhone

Etats-Unis Le directeur du bureau fédéral n'a toutefois pas donné de chiffre exact. Plus...

Apple maintient son refus de débloquer un iPhone

Etats-Unis La firme à la pomme est toujours sollicitée dans une affaire de drogue à New York. Plus...

Des hackers ont aidé le FBI à débloquer l'iPhone

Attaque de San Bernardino Les autorités américaines ont pu contourner le code du téléphone de l'un des assaillants de San Bernardino, grâce à une faille. Plus...

Il veut qu'Apple débloque l'iPhone de son fils décédé

Italie Un père italien souhaite récupérer les photos présentes sur le téléphone de son garçon de 13 ans, décédé d'un cancer. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.