Irak: le bilan du raid iranien s'alourdit encore

Moyen-OrientCe sont finalement 50 soldats américains qui ont été victimes de commotions cérébrales après le raid iranien contre une base américaine en Irak.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le bilan de l'attaque iranienne contre une base américaine en Irak début janvier, au plus fort des tensions entre Téhéran et Washington, s'est encore alourdi, selon de nouveaux chiffres communiqués mardi par le Pentagone.

Au total, 50 soldats américains, soit 16 de plus qu'annoncé vendredi, ont été victimes de commotions cérébrales à la suite de ce raid contre la base aérienne d'Aïn al-Assad, a fait savoir dans un communiqué le ministère de la Défense.

Parmi eux, selon cette même source, 31 ont été traités sur place et ont déjà réintégré leurs unités, tandis que 18 ont été évacués vers un hôpital militaire américain en Allemagne et un autre au Koweït. «Il s'agit d'un bilan à l'instant T et ces chiffres sont susceptibles d'évoluer», a souligné dans le communiqué un porte-parole du Pentagone, Thomas Campbell.

«Mal à la tête»

La question est épineuse, le président Donald Trump ayant affirmé dans un discours télévisé au lendemain de l'attaque iranienne qu'aucun Américain n'avait été blessé.

Téhéran avait lancé dans la nuit du 7 au 8 janvier des missiles contre deux bases abritant certains des 5200 soldats américains stationnés en Irak, en représailles à la mort du général iranien Qassem Soleimani, tué dans une frappe ciblée américaine.

Interrogé la semaine dernière sur le bilan revu à la hausse de ces frappes, Donald Trump, qui cherche à éviter toute escalade militaire avec l'Iran, en avait de nouveau minimisé l'impact. «J'ai entendu dire qu'ils avaient mal à la tête», avait-il dit. «Je ne considère pas ça comme des blessures graves». Ses opposants démocrates l'avaient alors accusé d'avoir menti et manqué de respect envers les soldats blessés. (afp/nxp)

Créé: 29.01.2020, 03h20

Articles en relation

Le bilan du raid iranien en Irak s'alourdit

Moyen-Orient Donald Trump avait assuré qu'aucun Américain n'avait été blessé lors de l'attaque iranienne en Irak le 8 janvier. Plus...

Crise iranienne: Berne a un «rôle actif et influent»

Diplomatie L'ambassadeur d'Iran en Suisse estime que Berne participe aux efforts de paix entre l'Iran, les États-Unis et l'Arabie saoudite. Plus...

Hassan Rohani dit vouloir «empêcher la guerre»

Iran Le chef d'État iranien souhaite «faire baisser la tension» entre la République islamique et le monde extérieur. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.