L'Iran dit avoir subi une nouvelle cyberattaque

InternetL'attaque visait la connexion de certains fournisseurs d'accès à Internet, selon le gouvernement.

Ce n'est pas la première fois que le gouvernement fait état d'une cyberattaque.

Ce n'est pas la première fois que le gouvernement fait état d'une cyberattaque. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'Iran a repoussé samedi avec succès une cyberattaque ayant mis à mal pendant une heure la connexion de certains fournisseurs d'accès à Internet, a indiqué un haut responsable du ministère des Télécommunications.

«A 11H44 (9H14 en Suisse), une attaque par déni de service (DDoS, ndlr) a perturbé les services internet de certains fournisseurs fixes et mobiles pendant une heure», a indiqué ce responsable, Sajad Bonabi, sur Twitter. Il n'a pas précisé l'origine de cette attaque, qui consiste à inonder un serveur de requêtes inutiles pour le submerger. «Les connexions sont revenues à la normale après l'intervention du bouclier (digital) Dejfa», a-t-il ajouté.

Sajad Bonabi fait partie du comité de direction de la Compagnie d'infrastructure du ministère des Télécommunications, qui détient l'ensemble des infrastructures de télécommunication du pays.

Problèmes de connexion

L'ONG NetBlocks, qui surveille la liberté d'accès à internet, a confirmé que des problèmes de connexion à Internet avaient bien eu lieu. Ils se sont déroulés «en même temps qu'une perturbation ciblée», malgré l'absence d'erreurs techniques, selon l'ONG.

En décembre, Téhéran avait annoncé avoir déjoué une «cyberattaque très organisée» ayant visé ses «infrastructures de services publics en ligne». Il s'agissait d'une attaque «vraiment massive» et «soutenue par un Etat», selon le ministre des Télécommunications, Mohammad Javad Azari Jahromi.

Et fin septembre, le secteur pétrolier iranien avait été placé «en état d'alerte maximal» face à des menaces d'attaques «matérielles ou cybernétiques». Quelques jours auparavant, Téhéran avait démenti des informations de presse selon lesquelles certaines de ses installations pétrolières auraient été perturbées à la suite d'une cyberattaque. (afp/nxp)

Créé: 08.02.2020, 14h15

Articles en relation

Amag victime d'une cyberattaque

Suisse Une attaque informatique a été menée mercredi soir contre le distributeur automobile Amag mais «n'a pas provoqué de grand dommage», a déclaré le groupe ce vendredi. Plus...

Le Parti travailliste victime d'une cyberattaque

Royaume-Uni Le principal parti d'opposition britannique est touché par une «cyberattaque sophistiquée et de grande ampleur». Plus...

Aucune cyberattaque américaine contre l'Iran

Golfe L'Iran a assuré lundi n'avoir subi aucun dégât à la suite de «cyberattaques» qui auraient été lancées contre des systèmes de défense iranien par les USA. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.