L'Iran juge «risibles» les accusations américaines

Tensions dans le Golfe Le Ministère iranien des Affaires étrangères a fermement réfuté toute implication dans le sabotage de quatre navires le 12 mai dernier.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'Iran a «fermement rejeté» mercredi les accusations américaines «risibles» tenant Téhéran pour responsable du sabotage de quatre navires le 12 mai au large des Emirats arabes unis. Téhéran réagissait à des propos tenus plus tôt aux Emirats par John Bolton, conseiller de Donald Trump en matière de sécurité nationale.

«Il n'est pas étonnant (que les Etats-Unis formulent) des accusations aussi risibles», a déclaré le porte-parole des Affaires étrangères, Abbas Moussavi.

«M. Bolton et les autres bellicistes qui recherchent le chaos devraient savoir que la stratégie de patience, la grande vigilance et la préparation défensive optimale de la République islamique d'Iran empêcheront la réalisation de leurs désirs diaboliques dans la région», a ajouté M. Moussavi, selon un communiqué de son ministère.

Mines navales

En visite à Abou Dhabi, M. Bolton a accusé mercredi l'Iran d'être derrière les actes de sabotage du 12 mai contre quatre navires à l'entrée du Golfe, qui ont contribué à l'accroissement des tensions dans la région.

«Certaines de nos forces d'opérations spéciales ont été invitées à donner leur avis d'expert» et «il est clair» que les bateaux -deux pétroliers saoudiens et un norvégien ainsi qu'un cargo émirati- ont été la cible de «mines navales, très vraisemblablement d'Iran», a déclaré M. Bolton.

«Il n'y a aucun doute dans l'esprit de qui que ce soit à Washington sur l'identité du responsable de cette situation», a-t-il encore dit à des journalistes en faisant implicitement référence à l'Iran, grand ennemi des Etats-Unis. (ats/nxp)

Créé: 29.05.2019, 16h13

Articles en relation

Nouvelle charge de Washington contre l'Iran

Golfe persique le conseiller américain à la sécurité nationale John Bolton a estimé que Téhéran est «très vraisemblablement» derrière les actes de sabotage contre quatre navires. Plus...

Contre l'Iran, l'accent mis sur «la dissuasion»

Etats-Unis Washington affirme mettre l'accent «sur la dissuasion» et non pas sur «la guerre» dans son face-à-face avec Téhéran. Plus...

L'Iran ne fléchit pas face aux menaces américaines

Géopolitique Le ministre des Affaires étrangères iranien a répondu aux menaces de Donald Trump et n'est pas impressionné. Plus...

Un proche de Trump prône une «réponse militaire»

Etats-Unis/ Iran Après la guerre commerciale, le conflit entre Washington et Téhéran se déplace sur le terrain militaire. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.