L'Iran rejette les accusations des Européens

Attaques en Arabie Saoudite Téhéran a vivement dénoncé le «réquisitoire irresponsable» de Macron, Merkel et Johnson sur son implication dans les attaques des raffineries de pétrole saoudiennes.

«Il est clair pour nous que l'Iran porte la responsabilité des attaques du 14 septembre», ont déclaré Angela Merkel, Boris Johnson et Emmanuel Macron.

«Il est clair pour nous que l'Iran porte la responsabilité des attaques du 14 septembre», ont déclaré Angela Merkel, Boris Johnson et Emmanuel Macron. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'Iran a rejeté «vigoureusement» mardi le «réquisitoire irresponsable» de Berlin, Londres et Paris. Ces trois pays ont accusé la veille Téhéran d'être responsable des attaques du 14 septembre contre des infrastructures pétrolières en Arabie saoudite.

«Ces allégations dépourvues de preuves reposent uniquement sur un raisonnement ridicule selon lequel 'il n'y a pas d'autre explication possible'» qu'une implication de la République islamique, écrit le ministère des Affaires étrangères iranien dans un communiqué transmis à la presse.

«Il est clair pour nous que l'Iran porte la responsabilité [des attaques du 14 septembre]. Il n'y a pas d'autre explication plausible», ont déclaré la chancelière allemande Angela Merkel, le Premier ministre britannique Boris Johnson et le président français Emmanuel Macron dans un communiqué commun à l'issue d'une rencontre en marge de l'Assemblée générale des Nations unies à New York.

Livraisons d'armes fustigées

«La République islamique d'Iran, tout en condamnant vigoureusement et en réfutant le réquisitoire irresponsable des dirigeants britannique, français et allemand [...] souligne que de telles accusations à l'encontre d'un pays tiers au sujet d'une attaque qui a eu lieu dans le cadre d'un conflit armé entre Saoudiens et Yéménites et qui a été revendiquée par [des] forces yéménites, constituent une action provocatrice et nuisible», indique le communiqué iranien.

Ces propos «éloignés de la réalité» sont «en phase avec les politiques de soutien inconditionnel à l'Arabie saoudite» à qui ces trois pays livrent «massivement un armement de pointe», ajoute le communiqué.

«Les pays signataires de cette déclaration devront assumer les conséquences de cette politique et mesurer ses répercussions néfastes sur la paix et la stabilité dans la région», poursuit le communiqué.

Craintes de conflit armé

Par leur déclaration de New York, Berlin et Paris ont rejoint Washington, Ryad, et Londres, qui accusent Téhéran d'être derrière les attaques ayant visé deux infrastructures pétrolières majeures en Arabie saoudite. Ces attaques ont été revendiquées par les rebelles yéménites houthis, que soutient Téhéran.

La République islamique nie cependant tout rôle dans ces attaques menées par voie aérienne. Celles-ci ont fait chuter la production de pétrole saoudienne et flamber les cours du brut en ravivant les craintes d'un conflit armé dans le Golfe, où les Etats-Unis ont annoncé l'envoi de renforts militaires. (ats/nxp)

Créé: 24.09.2019, 18h08

Articles en relation

Londres attribue à l'Iran les attaques saoudiennes

Royaume Uni Les installations pétrolières du géant saoudien Aramco qui avaient pris feu suite à une attaque de drones mi-septembre sont à coup sûr le fait de l'Iran, selon le premier ministre britannique. Plus...

Les Gardiens mettent en garde leurs ennemis

Iran Samedi, le chef des Gardiens de la révolution a fait savoir qu'il ne laisserait pas l'Iran devenir un champ de bataille. Plus...

Washington envoie des renforts en Arabie Saoudite

Attaque de drones Les États-Unis ont également durci les sanctions envers l'Iran, «les plus sévères jamais imposées à un pays». Plus...

La coalition frappe les rebelles houthis

Yémen Après les attaques en Arabie saoudite, la coalition menée par Ryad a détruit des sites au Yémen utilisés par les rebelles houthis soutenus par l'Iran. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.