Branle-bas de combat à l'EPFL

Accord sur le nucléaire iranienLes mesures de sécurité autour du Learning Center ont été renforcées cet après-midi, alors que l'annonce d'un accord semble imminente.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

18h45:Le dispositif sécuritaire reste en place. A l'extérieur, tout le monde semble attendre le dénouement des négociations.

17h20: Les mouvements continuent à l'EPFL, où de petits groupes commencent à arriver tranquillement et à entrer dans le Learning Center.

16h: Plusieurs agents de la brigade de déminage font le tour du bâtiment, tandis que d'autres policiers avec des chiens sont entrés dans le Learning Center. Certaines routes aux alentours du Learning Center sont en train d'être fermées.

15h30: La sécurité s'organise à l'intérieur du bâtiment, selon des témoins qui se trouvent dans le Learning Center. Des rideaux ont été baissés sur le côté lac du bâtiment. Des meubles sont déplacés et l'on passe un dernier coup d'aspirateur. A l'extérieur, le dispositif de la gendarmerie est de plus en plus important.

15h: A l'EPFL, le calme plat de lundi a cédé la place aux préparatifs: depuis le début de l'après-midi, une dizaine de voitures banalisées et de limousines circulent aux abords du Learning Center, où le périmètre de sécurité a été agrandi et une double barrière installée.

Un minibus et des gendarmes se trouvent également sur place, en compagnie de plusieurs agents de sécurité en costards noirs et munis d'oreillettes. Des tentes blanches ont été dressées sous l'une des vagues du Learning Center, où journalistes et photographes commencent à arriver. Une zone d'accréditation est en cours de montage. Plusieurs Securitas sont à l'intérieur du bâtiment pour définir une zone de sécurité.

11h20: Depuis plusieurs jours l'Iran et les États-Unis s'opposent sur le choix de l'endroit où sera signé l'accord en négociation. Ce mardi matin encore, la délégation iranienne faisait le forcing pour obtenir un déplacement au Palais des Nations. Un symbole trop fort pour les États-Unis qui préfèrent une signature à Lausanne.

10h: Un accord sur le nucléaire iranien et la levée des sanctions contre l'Iran sont sur le point d'être annoncés. «Les négociations sont difficiles mais on travaille d’arrache-pied», voilà le message que les délégations se sont employées à faire passer hier, entretenant ainsi le suspense. L’Iran et les partenaires du G5+1 (Etats-Unis, Russie, France Grande-Bretagne, Chine et Allemagne) sont actuellement en séance plénière. Ils ont jusqu’à ce soir 31 mars, minuit pour s’entendre sur un texte ouvrant la voie à un accord global. Le Russe Sergueï Lavrov qui a quitté l’hôtel Beau-Rivage lundi en fin de matinée avait annoncé qu’il ne reviendrait que lorsqu’un document serait prêt. Or, son retour à Lausanne est confirmé pour 17 heures.   

(24 heures)

Créé: 31.03.2015, 15h17

Galerie photo

Le nucléaire iranien de 2005 à 2015

Le nucléaire iranien de 2005 à 2015 Un accord a été trouvé le 14 juillet 2015 après des dizaines d'années d'âpres négociations à revoir en images.

Galerie photo

John Kerry dans les rues lausannoises

John Kerry dans les rues lausannoises Le Secrétaire d'Etat américain s'est promené dans la région lausannoise entre deux séances de négociation sur le nucléaire iranien

Articles en relation

Nucléaire iranien: vers une nouvelle nuit de discussions

Lausanne «On avance mais c'est compliqué, c'est long, c'est difficile, et je crains qu'on y passe la nuit» a déclaré Laurent Fabius mardi soir. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.