Passer au contenu principal

Isolé, Moscou crie à la campagne antirusse

Les dossiers empoisonnant les relations de la Russie avec l’Occident se multiplient. Vladimir Poutine à l’offensive.

Vladimir Poutine.
Vladimir Poutine.
Keystone

«Toute tentative de taire les événements, de fausser, de réécrire l’Histoire est inacceptable et immorale…» Isolé sur la scène internationale comme jamais en quinze ans de pouvoir, le chef du Kremlin Vladimir Poutine s’est voulu mardi donneur de leçons.

Refusant de se joindre aux autres chefs d’Etat réunis en Pologne pour la cérémonie du 70e anniversaire de la libération du camp d’Auschwitz, le président a préféré se rendre au musée du judaïsme à Moscou. Et tenir un discours tout en allusions aux multiples dossiers empoisonnant les relations avec l’occident.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.