Israël annule finalement la levée de restrictions

Conflit israélo-palestinienEn raison de nouveaux tirs de roquettes venus de la bande de Gaza, Israël ne lèvera pas les mesures restrictives comme prévu.

Deux roquettes sont parties depuis Gaza. (Image d'illustration)

Deux roquettes sont parties depuis Gaza. (Image d'illustration) Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Israël a annoncé l'annulation de la levée des mesures restrictives sur la bande de Gaza. Elle répliquait ainsi aux tirs de roquettes depuis l'enclave palestinienne vers le territoire israélien.

«L'extension de la zone de pêche, la restitution de 500 permis d'entrée commerciaux et la livraison de ciment sont annulées» en raison du tir de roquettes, a indiqué le Cogat, l'unité du ministère israélien de la Défense qui supervise les activités civiles dans les Territoires palestiniens. «Deux projectiles ont été tirés vers le territoire israélien depuis la bande de Gaza», avait affirmé plus tôt l'armée israélienne dans un communiqué, sans faire état de blessés.

L'armée de l'air israélienne a bombardé dans la nuit de samedi à dimanche des cibles du mouvement islamiste palestinien Hamas dans la bande de Gaza en représailles à de ces tirs de roquettes depuis l'enclave palestinienne vers Israël, a indiqué un communiqué militaire. «Des avions de combat et des hélicoptères ont visé des cibles de l'organisation terroriste Hamas dans le centre de la bande de Gaza», dont un «poste militaire», a indiqué l'armée israélienne.

Israël justifie le blocus sur Gaza par la nécessité de contenir le mouvement islamiste Hamas, qui contrôle l'enclave et qu'il tient pour responsable de tous les tirs de roquettes émanant de son territoire. Pour les observateurs critiques de la politique d'Israël, cela revient à une punition collective contre les habitants de Gaza.

Attaques en hausse depuis le plan Trump

Les attaques palestiniennes ont augmenté depuis que le président américain Donald Trump a présenté son plan pour résoudre le conflit au Proche-Orient, salué en Israël mais fustigé par les Palestiniens car jugé très partial. Les tirs de roquettes et de mortiers ainsi que le lancement de ballons explosifs depuis la bande de Gaza vers Israël se sont multipliés depuis la présentation du projet le 28 janvier.

Le plan prévoit de faire de Jérusalem la capitale de l'État d'Israël, l'annexion de colonies juives en Cisjordanie occupée, et la création d'un État palestinien démilitarisé sur ce qu'il resterait de la Cisjordanie et dans la bande de Gaza. Les tirs récents, doublés de frappes de représailles israéliennes, fragilisent la trêve en vigueur depuis mai entre Israël et le Hamas, qui dirige Gaza depuis 2007 et qui a déjà mené trois guerres contre l'État hébreu depuis 2008. (ats/nxp)

Créé: 15.02.2020, 23h38

Articles en relation

Un Palestinien tué par les forces israéliennes

Cisjordanie Les heurts en Cisjordanie occupée ont causé la mort ce vendredi d'un Palestinien de 19 ans, décédé après avoir été blessé par balles par les forces d'Israël. Plus...

Attentat à Jérusalem: l'armée a arrêté le suspect

Israël L'auteur de l'attaque à la voiture-bélier qui a fait 14 blessés ce jeudi à Jérusalem a été arrêté par les forces israéliennes. Plus...

Palestine: appel au boycott du plan de paix

Proche-Orient Le Premier ministre palestinien estime que le projet de paix américain pour le Moyen-Orient est trop favorable à Israël. Plus...

Israël riposte à des ballons incendiaires

Conflit israélo-palestinien L'armée israélienne a répliqué samedi soir en frappant plusieurs positions du Hamas dans la bande de Gaza. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.