Passer au contenu principal

Israël bloque les denrées palestiniennes

Reportage dans la vallée du Jourdain, où les producteurs palestiniens ne peuvent plus exporter leurs fruits et légumes.

La mesure de rétorsion décidée par Israël a des conséquences dramatiques pour les producteurs palestiniens. Ces choux-fleurs cultivés dans la vallée du Jourdain ne pourront ainsi pas être vendus hors de Cisjordanie occupée.
La mesure de rétorsion décidée par Israël a des conséquences dramatiques pour les producteurs palestiniens. Ces choux-fleurs cultivés dans la vallée du Jourdain ne pourront ainsi pas être vendus hors de Cisjordanie occupée.
AFP

«Prenez-en, pour le moment, on en a beaucoup trop», ironise Mustafa Sayyda, 22 ans, producteur de dattes à Al-Auja, village palestinien à deux pas de Jéricho. Il agrippe son cheval, nous montre les cagettes débordant de fruits et pointe du doigt les montagnes jordaniennes, à peine quelques kilomètres plus loin. «On espère qu’elles pourront traverser la frontière, car toute notre production se vend à l’étranger», explique, inquiet, celui qui vient de reprendre l’exploitation familiale. Ses dattes n’ont pas d’autres sorties qu’Israël et la Jordanie, et, depuis dimanche, les autorités israéliennes bloquent toutes les exportations agricoles palestiniennes. «Je risque de perdre l’entièreté de ma production… tout mon revenu va être détruit.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.