Le directeur de Human Rights Watch expulsé

IsraëlLe directeur de l'organisation Human Rights Watch est expulsé car il est accusé de soutenir une campagne de boycottage visant l'Etat d'Israël.

Omar Shakir a comparé cette expulsion au traitement qu'il a reçu par l'Egypte, la Syrie ou Bahraïn.

Omar Shakir a comparé cette expulsion au traitement qu'il a reçu par l'Egypte, la Syrie ou Bahraïn. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Israël a expulsé lundi le directeur de l'organisation Human Rights Watch (HRW) pour Israël et les Territoires palestiniens. Omar Shakir est la première personne à être expulsée dans le cadre de mesures controversées contre une campagne de boycottage de l'Etat hébreu.

Depuis 2017, Israël interdit l'entrée sur son territoire à des étrangers accusés de soutenir la campagne BDS (boycott, désinvestissement, sanctions) contre le pays. Mais, selon le ministère des Affaires stratégiques israélien, Omar Shakir, citoyen américain, est le premier à être expulsé en vertu de cette mesure.

Israël a refusé de renouveler son visa fin 2018, l'accusant de soutenir le BDS, ce que nie Omar Shakir. Après une série d'appels, début novembre, la Cour suprême israélienne a donné son feu vert à son expulsion.

«Vous ne pouvez cacher l'occupation»

«Vous viendrez m'accueillir ici, j'espère, lors d'un jour meilleur. Un jour lors duquel tous, Israéliens et Palestiniens, verront leurs droits humains respectés et que l'égalité pour tous sera la norme», a lancé Omar Shakir à l'aéroport Ben Gourion de Tel-Aviv.

Sur place, une vingtaine de personnes, certaines arborant des pancartes sur lesquelles pouvait-on lire «Vous ne pouvez cacher l'occupation», sont venues apporter leur soutien au responsable de HRW, une ONG de défense des droits humains basée à New York.

Omar Shakir a dénoncé «un effort pour museler HRW», qui témoigne, de l'importance des «attaques» de la part des autorités israéliennes contre «la communauté de défense des droits humains, israélienne et palestinienne». Omar Shakir poursuivra sa mission en dehors d'Israël, et ne sera pas remplacé.

Comme la Corée du Nord

HRW a dénoncé son expulsion, qui ressemble, selon elle, au traitement que lui réservent des pays comme l'Egypte, la Syrie ou la Corée du Nord. «Je ne me souviens pas d'une autre démocratie ayant bloqué l'accès à un chercheur de HRW», a déploré auprès de l'AFP le directeur de l'organisation Kenneth Roth. «Cela démontre le caractère de plus en plus restreint de la démocratie israélienne».

L'Union européenne et l'ONU ont exprimé leur opposition à la décision israélienne. Les Etats-Unis ont dit leur «forte opposition à la campagne BDS» tout en affirmant leur attachement à la liberté d'expression.

Le BDS appelle au boycott économique, culturel ou scientifique d'Israël afin d'obtenir la fin de l'occupation et de la colonisation des Territoires palestiniens. Ses soutiens s'appuient sur l'exemple de l'Afrique du sud, affirmant que le boycott du pays a permis de mettre fin au régime d'apartheid. Israël accuse le BDS d'antisémitisme et de remettre en cause l'existence même de l'Etat hébreu, ce que le mouvement nie. (afp/nxp)

Créé: 25.11.2019, 13h10

Articles en relation

Vers la fin de l'ère Netanyahu?

Israël Suite à la mise en examen, jeudi, du «roi Bibi», pour corruption, fraude et abus de confiance, les commentateurs ne donnent pas cher de la peau du premier ministre en sursis. Plus...

Les sombres affaires de Benjamin Netanyahu

Israël Jeudi, la justice a mis en examen le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu. Retour sur ces accusations. Plus...

Netanyahu mis en examen pour corruption

Israël Le Premier ministre israélien sait désormais qu'il va devoir rendre des comptes à la justice. Il est soupçonné de «corruption». Plus...

Le Parlement doit trouver un premier ministre

Israël La Knesset est chargée dès ce jeudi de trouver un premier ministre pour diriger Israël et surtout éviter de nouvelles élections. Plus...

Benny Gantz n'a pas réussi à former un gouvernement

Israël Le rival de Netanyahu a annoncé mercredi qu'il est dans l'incapacité de former un gouvernement d'union. Le peuple israélien devra peut-être retourner aux urnes. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.