Jean-Marie Le Pen: «une violence judiciaire injustifiée»

Soupçons de fraudeAprès les perquisitions le visant, l'ex-président du FN dément avoir «transgressé la loi».

Jean-Marie Le Pen a réagi aux perquisitions qui ont eu lieu ce 4 novembre 2015 en son absence.

Jean-Marie Le Pen a réagi aux perquisitions qui ont eu lieu ce 4 novembre 2015 en son absence. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les enquêteurs ont perquisitionné mercredi les bureaux de Jean-Marie Le Pen à Saint-Cloud (Hauts-de-Seine), dans une affaire portant notamment sur des faits supposés de blanchiment de fraude fiscale, ont annoncé des sources proches du dossier et judiciaire.

«Une nouvelle fois, je démens avoir de quelque façon que ce soit transgressé la loi, comme le démontreront inévitablement les investigations que je subis», a réagi Jean-Marie Le Pen dans un communiqué.

«Je suis indigné de cette violence judiciaire injustifiée», a-t-il ajouté. «Je suis l'objet de l'attention minutieuse, voire inquisitoriale, des agents du fisc depuis des dizaines d'années», a-t-il poursuivi.

«Digne d'un Etat policier»

«Comme toujours, sous la gauche comme sous la droite, il semble que le calendrier électoral commande les actes de procédure si possible médiatiques», a-t-il dit. Dans un second communiqué arrivé en fin d'après-midi, Jean-Marie Le Pen a fait état «de méthodes dignes d'un Etat policier qui visent à persécuter sans cause un parlementaire d'opposition comme s'il était un délinquant, à l'orée des élections régionales, où je ne suis d'ailleurs pas candidat».

«Tirant profit de mon départ annuel en vacances d'hiver, organisées depuis plusieurs mois, le pouvoir a fait procéder à une série de perquisitions à mon domicile et à mes bureaux, avec des effectifs policiers très importants», a-t-il ajouté.

«Je demanderai évidemment réparation des violences et des dommages moraux et matériels que nous subissons, ma famille, mes proches et moi», a-t-il enfin affirmé.

(afp/nxp)

Créé: 04.11.2015, 19h03

Articles en relation

Plusieurs perquisitions ciblent Jean-Marie Le Pen

Soupçons de blanchiment Les domiciles de Le Pen ont été perquisitionnés ce matin suite aux révélations d'un compte qui eût été géré depuis Genève. Plus...

Les lingots d'or de Jean-Marie Le Pen cachés en Suisse

Révélations Selon Mediapart, le fondateur du FN a déposé une fortune de 2,3 millions de francs sur un compte secret en Suisse. Plus...

Compte en Suisse: Jean-Marie Le Pen reste évasif

Lingots Le président d'honneur du FN n'a pas souhaité «s'expliquer» sur son supposé compte en Suisse. Plus...

Marine Le Pen ne réfute pas la possible existence de comptes suisses

Comptes cachés Marine Le Pen a affirmé dimanche qu'elle n'était «en aucun cas au courant des affaires patrimoniales de Jean-Marie Le Pen» tout en rappelant que son père a toujours été en combat avec le fisc français. Plus...

La famille Le Pen aurait eu un compte en Suisse

Offshore Leaks L'ancien président du Front National, Jean-Marie Le Pen aurait fait ouvrir, via l'ancien trésorier du parti, un compte en Suisse en 1981 auprès d'UBS, selon le site Mediapart. Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.