Passer au contenu principal

Joachim Son-Forget élu par les Français de Suisse

Les Français de Suisse et du Liechtenstein ont élu le candidat de la République en Marche (REM) pour les représenter à l'Assemblée nationale.

Joachim Son-Forget.
Joachim Son-Forget.
Keystone

Les Français de Suisse et du Liechtenstein ont élu le candidat de la République en Marche (REM) pour les représenter à l'Assemblée nationale. Joachim Son-Forget a obtenu 74,94% des voix, selon les résultats définitifs publiés lundi par le ministère de l'intérieur.

Agé de 34 ans, ce Français d'origine sud-coréenne était opposé à la députée sortante Claudine Schmid (Les Républicains). Il était déjà arrivé en tête du premier tour il y a deux semaines avec 63,55% des suffrages.

«Je suis très heureux du résultat, je saisis déjà l'importance de la responsabilité de cette tâche et vais me mettre au travail dès demain», a déclaré dimanche soir à l'ats le candidat macroniste, médecin radiologue au CHUV, spécialiste du cerveau.

«Façon dépassée de faire de la politique»

Quant au fort taux d'abstention (57,36% au niveau national, 81,22% dans la circonscription Suisse/Liechtenstein), le nouvel élu envisage pour le contrer de donner le vote électronique aux Français de l'étranger. Il faut que les électeurs retrouvent «l'expression de leur voix».

«Ce taux d'abstention record ne signifie pas un manque de légitimité de la République En Marche, il exprime une défiance envers une façon dépassée de faire de la politique», a-t-il ajouté, cité dans un communiqué de son parti. Une séance de travail est prévue les 24 et 25 juin avec les députés élus dans l'Ain et en Haute-Savoie afin d'aborder les sujets locaux.

Un soutien de la première heure

Le destin de Joachim Son-Forget, né le 15 avril 1983, s'est noué trois mois plus tard sur un trottoir de Séoul, où la police l'a retrouvé abandonné. Adopté par une famille française de Haute-Marne, dans l'actuelle région Grand Est, il grandit à Langres, puis fait ses études à Dijon, Paris et Lausanne.

Titulaire d'un doctorat en médecine, d'une maîtrise en sciences cognitives décrochée à Normale Sup à Paris, il est aussi claveciniste et karatéka. Il a rejoint très tôt le mouvement En Marche!, dont il a été le référent territorial, et a été très actif en Suisse durant la campagne d'Emmanuel Macron.

Les deux hommes se ressemblent: brillants et hyper-diplômés. «Je travaille au moins deux fois 35 heures par semaine», a récemment déclaré à la RTS ce bourreau de travail, qui promet de trouver encore du temps pour son mandat de député.

Au total, La République en Marche et son allié du MoDem ont remporté dix des onze circonscriptions des Français de l'étranger. Une seule candidate REM a été battue: il s'agit de Florence Drory, devancée par l'UDI sortant Meyer Habib dans la 8e circonscription (Chypre, Grèce, Israël, Italie, Malte, Saint-Martin, Turquie, Vatican).

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.