Passer au contenu principal

BrexitJohn Kerry à la rescousse après le séisme européen

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry se rendra lundi à Bruxelles et à Londres après l'onde de choc provoquée en Europe par le Brexit.

Le ministre britannique des Finances George Osborne va présenter ludi, avant l'ouvertures des marchés financiers européens, les mesures économiques que le gouvernement entend prendre en réponse au vote en faveur d'une sortie de l'Union européenne.  (Lundi 27 juin 2016)
Le ministre britannique des Finances George Osborne va présenter ludi, avant l'ouvertures des marchés financiers européens, les mesures économiques que le gouvernement entend prendre en réponse au vote en faveur d'une sortie de l'Union européenne. (Lundi 27 juin 2016)
Keystone
Jeremy Corbyn a annoncé lundi qu'il ne démissionnerai pas. Le chef du parti travailliste britannique n'entend pas répondre aux reproches de nombreux collègues de son parti qui jugent qu'il n'a pas fait campagne assez énergiquement pour le maintien du Royaume-Uni dans l'UE. D'autres cadres du parti ont pourtant démissionné. (image d'archive)
Jeremy Corbyn a annoncé lundi qu'il ne démissionnerai pas. Le chef du parti travailliste britannique n'entend pas répondre aux reproches de nombreux collègues de son parti qui jugent qu'il n'a pas fait campagne assez énergiquement pour le maintien du Royaume-Uni dans l'UE. D'autres cadres du parti ont pourtant démissionné. (image d'archive)
Keystone
Le leader du parti d'opposition, Jeremy Corbyn, a rejoint les rangs des pro-UE. Un soutien de poids pour son adversaire au quotidien, David Cameron.
Le leader du parti d'opposition, Jeremy Corbyn, a rejoint les rangs des pro-UE. Un soutien de poids pour son adversaire au quotidien, David Cameron.
AFP
1 / 75

Barack Obama avait appelé les Britanniques à se prononcer en faveur du «Remain», le maintien dans l'UE.

Arrivé dimanche à Rome pour y rencontrer son homologue italien Paolo Gentiloni et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, M. Kerry se rendra lundi à Bruxelles pour une rencontre avec la cheffe de la diplomatie européenne Federica Mogherini, une rencontre initialement prévue dimanche à Rome.

M. Kerry devrait à cette occasion souligner l'importance que d'autres Etats membres de l'UE ne suivent pas l'exemple de la Grande-Bretagne afin de ne pas affaiblir l'ensemble communautaire.

Le chef de la diplomatie américaine se rendra ensuite à Londres, ont indiqué dimanche des membres de son entourage à Washington. Il y rencontrera son homologue britannique Philip Hammond.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.