Johnny Hallyday chante pour les victimes des attentats

ParisUn an après les attentats djihadistes de janvier 2015 à Paris, la France a rendu hommage dimanche aux 149 personnes fauchées par le terrorisme l'an passé.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La France a rendu hommage dimanche à ses quelque 150 victimes du terrorisme en 2015. Un an après les attentats djihadistes de janvier 2015 à Paris, une cérémonie a eu lieu sur la place de la République. La participation populaire est restée clairsemée.

Coup d'envoi de cette cérémonie organisée sous très haute sécurité, le président François Hollande, le Premier ministre Manuel Valls et la maire de Paris Anne Hidalgo ont dévoilé vers 11 heures une plaque leur rendant hommage, au pied d'un «chêne du souvenir» planté à cette occasion.

«A la mémoire des victimes des attentats terroristes de janvier et novembre 2015, à Paris, Montrouge et Saint-Denis. Ici même, le peuple de France leur rend hommage», peut-on lire sur cette plaque.

Contraste saisissant

La place, surveillée par des tireurs sur les toits et dont les accès étaient étroitement contrôlés, était loin d'être bondée. Le journal Libération résumait assez bien la situation sur son site Internet dimanche: «Un hommage aux victimes plus officiel que populaire».

Un contraste saisissant avec les foules qui avaient envahi ce lieu symbole de la capitale dans les jours qui ont suivi les attaques. C'est de cette place qu'était partie la «marche républicaine» du 11 janvier 2015 contre le terrorisme, qui avait rassemblé quelque 1,5 million de personnes et un inédit aréopage d'une cinquantaine de dirigeants étrangers.

Hallyday, Brel et Hugo

L'hommage se voulait pourtant populaire. Le chanteur Johnny Hallyday, de noir vêtu, a interprété «Un dimanche de janvier», rappel de la formidable mobilisation de l'an dernier. Le Chœur de l'armée française a ensuite repris «Les prénoms de Paris» de Jacques Brel, avant la lecture d'une allocution prononcée en 1870 par Victor Hugo à son retour d'exil.

«Sauver Paris, c'est plus que sauver la France, c'est sauver le monde. Paris est le centre même de l'humanité. Paris est la ville sacrée. Qui attaque Paris attaque en masse tout le genre humain», avait lancé l'écrivain.

Le choix de Johnny Hallyday a été épinglé par des proches des dessinateurs de Charlie qui brocardaient à l'envi le rockeur. Une immense bannière frappée de la devise de Paris, «Fluctuat nec mergitur» (il est battu par les flots mais ne sombre pas), flottait sur la place.

Année noire

Cette journée de commémoration clôt une semaine d'hommages rendus aux victimes des attentats de Charlie Hebdo tuées le 7 janvier 2015, à la policière municipale tuée le lendemain à Montrouge (Hauts-de-Seine) et aux victimes de l'attaque d'un Hypercacher le surlendemain porte de Vincennes.

Elle clôt aussi une année noire pour la France, de nouveau violemment frappée le 13 novembre à Paris par des attentats djihadistes (130 morts et des centaines de blessés), revendiqués par le groupe Etat islamique (EI).

«Esprit de rassemblement»

«Nous avons besoin, pour affronter le terrorisme, de cet esprit de rassemblement que nous avons pu voir le 11 janvier il y a un an», a déclaré Manuel Valls, au micro de France 2, juste avant le début de la cérémonie. «Il faut que chacun ait bien conscience que ceux qui s'écartent de cet esprit seront très sévèrement condamnés par nos compatriotes, il faut rester à la hauteur de cette exigence».

«Nous sommes face à un niveau de menace extrêmement élevé, plus élevé qu'il ne l'a jamais été» mais les Français «sont plus protégés qu'ils ne l'ont jamais été», a de son côté déclaré le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve dimanche sur iTELE-Europe 1-Le Monde.

Visite surprise

Le président François Hollande a effectué ensuite une visite surprise à la Grande mosquée de Paris, selon l'Elysée. Le président a eu un moment d'échange, de convivialité et de fraternité autour d'un thé, précise la même source.

Un week-end portes ouvertes avait été organisé dans de nombreuses mosquées de France pour commémorer la mémoire des victimes de ces attentats et pour défendre un islam de«concorde». (ats/nxp)

Créé: 10.01.2016, 17h05

Articles en relation

Hommage aux victimes des attentats de 2015

France La place parisienne de la République sera le théâtre d'une commémoration, dimanche, pour toutes les victimes du terrorisme. Plus...

Hommage rendu aux victimes de l'Hyper Cacher

Terrorisme à Paris Un «rassemblement unitaire d'hommage» aux victimes des attentats de janvier s'est tenu devant le supermarché casher situé en périphérie de Paris. Plus...

Hollande dévoile la plaque pour la policière tuée

France Le président a rendu hommage à l'agente municipale, abattue le 8 janvier 2015 par Amédy Coulibaly. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.