Journaliste du «Monde» bientôt convoquée

Affaire BenallaLe directeur de la rédaction du «Monde» a révélé mercredi dans un éditorial qu'une de ses employées serait entendue le 29 mai.

Alexandre Benalla entendu au tribunal de Paris.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La journaliste du «Monde» qui a révélé et suivi l'affaire Benalla, du nom d'un ex-collaborateur du président Macron à l'origine d'un scandale retentissant en France, est convoquée le 29 mai par la Direction générale de la sécurité intérieure française (DGSI), a indiqué mercredi le quotidien.

Ariane Chemin avait révélé l'été dernier qu'un collaborateur du président français, Alexandre Benalla, en mission d'observation avec des policiers, avait commis des violences contre des manifestants lors d'une manifestation du 1er mai.

De révélations en révélations

Alexandre Benalla a été limogé et inculpé, mais le scandale empoisonne depuis la présidence au fil des révélations (utilisation indue de passeports diplomatiques par Benalla, liens controversés avec un homme d'affaires russe, interrogations sur le rôle des collaborateurs présidentiels...)

L'enquête de la DGSI «vise nos articles sur les affaires d'Alexandre Benalla, notamment nos informations sur le profil d'un sous-officier de l'armée de l'air, Chokri Wakrim, compagnon de l'ex-cheffe de la sécurité de Matignon, Marie-Elodie Poitout», écrit le directeur de la rédaction du «Monde», Luc Bronner.

Audition «préoccupante»

Chokri Wakrim était lié par un contrat de protection rapprochée avec un homme d'affaires russe, qui a conduit à l'ouverture d'une enquête pour «corruption», rappelle-t-il. «Nous maintenons évidemment nos informations et exprimons notre inquiétude sur cette convocation: l'intérêt public suppose de pouvoir enquêter sur les entourages et les liens entretenus par des collaborateurs de l'Elysée ou de Matignon, quels que soient leurs parcours antérieurs», s'inquiète le directeur.

Il estime que cette convocation «sous le statut d'une audition libre, est d'autant plus préoccupante qu'elle suit une procédure similaire, utilisée très récemment à l'encontre d'autres journalistes».

Trois journalistes dénoncés

Mi-mai, trois journalistes ayant enquêté sur l'exportation d'armes françaises utilisées au Yémen - les deux fondateurs du nouveau média en ligne Disclose et un journaliste de Radio France - ont été convoqués par les services secrets français, et ont dénoncé une «tentative d'intimidation».

Un quatrième journaliste, travaillant pour Disclose, a été convoqué par la DGSI le 28 mai comme témoin dans l'enquête pour «compromission du secret de la défense nationale», a annoncé Disclose mercredi.

ONG et syndicats de journalistes ont condamné ces convocations, estimant que cela constituait une atteinte à la liberté de la presse. (afp/nxp)

Créé: 22.05.2019, 13h12

Galerie photo

L'affaire Benalla en images

L'affaire Benalla en images L'ex-collaborateur d'Emmanuel Macron a été mis le 22 juillet 2018 en examen pour des violences en marge des manifestations du 1er-Mai à Paris.

Articles en relation

Le parquet de Paris ouvre deux nouvelles enquêtes

Affaire Benalla L'ancien collaborateur spécial d'Emmanuel Macron n'est pas au bout de ses démêlés judiciaires. Plus...

Affaire Benalla: 3 proches de Macron en justice

France L'affaire Benalla, du nom de cet ancien collaborateur du président français, se poursuit avec la convocation de trois employés d'Emmanuel Macron devant un tribunal. Plus...

Le Sénat soupçonne des proches de Macron

France Alexandre Benalla et Vincent Crase sont notamment soupçonnés de faux témoignage devant la commission d'enquête parlementaire. Plus...

Affaire Benalla: nouveau tournant judiciaire

France Nouveau rebondissement dans l'affaire Benalla. Le parquet financier a ouvert une enquête sur un contrat signé avec un sulfureux oligarque russe. Plus...

Une cadre de la sécurité de Matignon entendue

Affaire Benalla Dans le cadre de l'enquête sur des enregistrements d'Alexandre Benalla, la cheffe de la sécurité de Matignon a été auditionnée, mardi. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.