Passer au contenu principal

WikileaksLe juge Garzon va diriger l'équipe de défense d'Assange

Le juge espagnol Baltasar Garzon va diriger l'équipe de défense du site Internet WikiLeaks et de son fondateur Julian Assange

Le juge Baltasar Garzon.
Le juge Baltasar Garzon.
AFP

Le juge Baltasar Garzon a récemment rencontré Julian Assange pour définir une nouvelle stratégie de défense.

Celle-ci vise à «défendre à la fois WikiLeaks et Julian Assange contre les abus de procédure existants et exposer les actions arbitraires, extrajudiciaires du système financier international» contre le site et son fondateur, explique un communiqué publié par WikiLeaks.

Réfugié depuis le 19 juin à l'ambassade d'Equateur à Londres afin d'échapper à son extradition en Suède pour une affaire de viol présumé, Julian Assange clame son innocence. Il redoute d'être transféré aux Etats-Unis et d'y être condamné à la peine capitale pour espionnage après la divulgation par son site de 250'000 télégrammes diplomatiques américains.

Baltasar Garzon a été condamné en février à onze ans d'interdiction d'exercer après avoir ordonné des écoutes, en violation des droits de la défense, dans une enquête sur un réseau de corruption qui avait éclaboussé en 2009 la droite espagnole. Le magistrat est notamment connu pour avoir fait arrêter l'ex-dictateur chilien Augusto Pinochet en 1998 à Londres.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.