Passer au contenu principal

Julian Assange: «Edward Snowden est un héros»

Edward Snowden, un jeune homme qui travaillait pour l'agence américaine d'espionnage NSA, a révélé être la source des fuites sur le programme secret américain de surveillance électronique.

Le fondateur de WikiLeaks Julian Assange a qualifié mardi de «héros» l'Américain à l'origine des fuites sur le programme secret américain de surveillance électronique et indiqué qu'il avait été en contact indirect avec son entourage.

«Edward Snowden est un héros qui a informé le public sur l'un des faits les plus graves de la décennie, à savoir la formation insidieuse d'un Etat de surveillance à grande échelle», a déclaré à la télévision australienne Sky News Julian Assange, depuis l'ambassade équatorienne à Londres, où il est reclus depuis près d'une année.

Assange ajoute que lui, des journalistes et des défenseurs des libertés individuelles se plaignent depuis longtemps de l'espionnage sur internet. «Il est donc agréable de voir des preuves aussi fortes et concrètes présentées au public», déclare l'Australien de 41 ans.

Situation «très très grave»

Edward Snowden, un jeune homme âgé de 29 ans qui travaillait pour la toute puissante agence américaine d'espionnage NSA, a révélé dimanche être la source des fuites sur le programme secret américain de surveillance électronique et une enquête a été ouverte à son encontre.

Il a indiqué avoir fait ces révélations parce qu'il ne pouvait «permettre au gouvernement américain de détruire la vie privée, la liberté d'Internet et les libertés fondamentales des personnes avec ce système gigantesque de surveillance qu'ils sont en train de bâtir secrètement».

Snowden s'est réfugié à Hong Kong le 20 mai après avoir copié les derniers documents qu'il voulait divulguer au bureau de la NSA à HawaÏ, selon le quotidien britannique The Guardian auquel il a accordé un entretien.

Pour Assange, la situation du jeune Américain est «très très grave». «Les autres pays doivent le soutenir. Tout le monde doit aller voir son représentant politique local et lui demander instamment de réclamer l'asile politique pour Edward Snowden dans son pays», a déclaré le fondateur de WikiLeaks.

«Contacts indirects»

Dans un autre entretien, avec la télévision publique australienne ABC, Assange indique avoir eu «des contacts indirects avec l'entourage» de Snowden. «Je ne pense que je puisse donner plus de détails pour le moment», a-t-il ajouté.

Ex-technicien à la CIA, Snowden travaillait depuis quatre ans à la NSA en tant qu'employé de divers sous-traitants, dont Dell ou Booz Allen Hamilton, son dernier employeur. Le chef des services de renseignement américains James Clapper a dénoncé les «ravages» causés par ces révélations.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.