Passer au contenu principal

Justice retardée pour l'attentat de Charlie Hebdo

Le procès aux assises de Paris des attentats de janvier 2015 à Charlie Hebdo, Montrouge et l'Hyper Cacher aura lieu du 2 septembre au 10 novembre au lieu du 4 mai au 10 juillet.

Photo d'illustration.
Photo d'illustration.
AFP

Le président de la Cour d'assises avait en effet estimé qu'il n'était pas envisageable de le maintenir «dans des conditions sanitaires suffisamment satisfaisantes». Quatorze suspects doivent comparaître devant une cour d'assises spéciale qui siégera, pour des raisons logistiques, au nouveau tribunal de Paris, porte de Clichy, et non dans le palais de justice de l'île de la Cité.

Les accusés sont soupçonnés à des degrés divers de soutien logistique aux frères Kouachi et à Amédy Coulibaly, auteurs des attaques qui ont visé la rédaction de Charlie Hebdo, une policière municipale à Montrouge et le supermarché parisien Hyper Cacher, faisant 17 morts au total. Il s'agira du premier procès organisé pour un attentat djihadiste, commis en France depuis celui qui s'était tenu en 2017 pour les tueries perpétrées par Mohamed Merah cinq années plus tôt.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.