Justin Trudeau visé par une enquête

CanadaLe Premier ministre canadien est soupçonné d'avoir fait pression, via son cabinet, sur une ancienne ministre.

Justin Trudeau est dans la tourmente depuis jeudi dernier.

Justin Trudeau est dans la tourmente depuis jeudi dernier. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une enquête va être menée par le Commissaire canadien à l'éthique sur des allégations de pression du cabinet de Justin Trudeau sur l'ex-ministre de la Justice, afin d'éviter un procès à une société impliquée dans un scandale de corruption en Libye.

Le Premier ministre libéral est dans le viseur de l'opposition depuis que le quotidien «Globe and Mail» a fait état jeudi de pressions présumées de son entourage sur l'ancienne ministre de la Justice Jody Wilson-Raybould.

Le cabinet du chef du gouvernement aurait pressé --en vain-- la ministre d'intervenir pour que les procureurs concluent un accord à l'amiable avec le géant canadien de l'ingénierie SNC-Lavalin, ce qui aurait évité un procès en échange d'une amende.

M. Trudeau s'est félicité lundi de l'ouverture de cette enquête, à la demande du parti néo-démocrate (opposition de gauche). Elle sera menée par le Commissaire à l'éthique, un haut-fonctionnaire du Parlement, indépendant, chargé d'enquêter sur d'éventuels conflits d'intérêt des élus.

«J'accueille de façon très positive (l'annonce selon laquelle) le Commissaire à l'éthique va se pencher sur cette question», a déclaré M. Trudeau lors d'un point presse à Vancouver. «Je pense que c'est important, étant donné tout ce qui a été dit dans les derniers jours, que les Canadiens sachent qu'ils peuvent continuer à avoir confiance dans notre système» judiciaire.

L'opposition presse le Premier ministre de faire toute la lumière sur cette affaire, potentiellement gênante à quelques mois des élections législatives d'octobre. Le chef des Conservateurs Andrew Scheer exige notamment que M. Trudeau lève le secret professionnel qui protège l'ex-ministre de la Justice, afin qu'elle puisse donner sa version des faits. Interrogé sur ce point, M. Trudeau a indiqué lundi avoir demandé l'avis de l'actuel ministre de la Justice, David Lametti.

Dès jeudi, le Premier ministre avait démenti toute pression directe sur son ancienne ministre pour qu'elle influe sur le cours de la justice. La maison-mère du groupe SNC-Lavalin, ainsi que ses filiales de BTP et de développement international, sont poursuivies depuis quatre ans pour «corruption d'agents publics étrangers» et pour «fraude».

Selon la police fédérale, SNC-Lavalin a remis à des fonctionnaires et dignitaires libyens 48 millions de dollars canadiens (32 millions d'euros) «pour convaincre ces derniers d'utiliser leurs positions pour influencer les actes ou les décisions» du gouvernement libyen. Les faits reprochés se seraient produits entre 2001 et 2011, soit jusqu'à la chute du dictateur libyen Mouammar Kadhafi. (afp/nxp)

Créé: 11.02.2019, 23h34

Articles en relation

Trudeau congédie son ambassadeur en Chine

Affaire Huawei L'ambassadeur du Canada en Chine était au centre d'une polémique après des propos controversés sur l'affaire Huawei. Plus...

Justin Trudeau critiqué pour ses vacances

Canada Le Premier ministre a passé des vacances sur l'île privée de l'Aga Khan, un «conflit d'intérêts» selon la commissaire à l'éthique. Plus...

Le cabinet de Trudeau semonce Fox News

Canada Un tweet de la chaîne américaine annonçait à tort que le suspect de la tuerie de Québec était Marocain d'origine. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.