Attentat-suicide meurtrier à Jalalabad

AfghanistanL'Afghanistan a connu mercredi à Jalalabad sa troisième attaque de kamikazes en deux jours. Au moins quatre civils sont morts.

Les forces de sécurité afghanes près du lieu de l'attaque à Jalalabad.

Les forces de sécurité afghanes près du lieu de l'attaque à Jalalabad. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Au moins quatre civils ont été tués et douze autres blessés mercredi dans une attaque kamikaze contre un bâtiment officiel de Jalalabad, dans l'est de l'Afghanistan. Elle a été suivie par des combats avec des attaquants qui s'y étaient retranchés et dont trois ont été tués.

«L'attaque à Jalalabad s'est terminée ce soir. Trois attaquants ont été tués par les forces de sécurité. Quatre civils sont également morts et douze ont été blessés», a annoncé le porte-parole du ministère de l'intérieur.

Le dénouement est intervenu plusieurs heures après l'attaque, survenue en début d'après-midi. «Un kamikaze s'est fait exploser à l'intérieur d'un centre d'enregistrement de documents d'identité électroniques», selon un porte-parole du gouverneur de la province de Nangarhar.

«Il est entré [...] et a commencé à tirer»

En même temps, un nombre indéterminé d'attaquants s'étaient retranchés dans le bâtiment. Les forces de sécurité ont avancé prudemment pour les déloger sans faire de victimes civiles, toujours selon cette source. Elle a précisé qu'elles avaient sauvé au moins 45 personnes.

«Environ 200 personnes», dont 80 employés, se trouvaient à l'intérieur du bâtiment au moment de l'attaque en début d'après-midi, a indiqué un salarié du centre, qui a été blessé à la jambe.

«Après l'explosion, nous avons entendu des tirs d'armes de petit calibre dans nos couloirs et un homme est entré dans notre bureau avec une arme et a commencé à tirer», a-t-il témoigné. «J'ai sauté par la fenêtre. Certains de nos amis ont été tués ou blessés», a-t-il raconté à l'AFP.

L'attaque, à dix jours de l'élection présidentielle du 28 septembre, n'a pas été revendiquée dans l'immédiat. Jalalabad est la capitale de la province de Nangahrar, frontalière du Pakistan. Les talibans ainsi que le groupe Etat islamique y sont très actifs. (afp/nxp)

Créé: 18.09.2019, 13h34

L'émissaire américain témoignera jeudi à huis clos au Congrès

Zalmay Khalilzad, qui était en charge des négociations avec les talibans, témoignera à huis clos devant le Congrès jeudi, dix jours après la rupture des discussions par le président américain Donald Trump.

Articles en relation

Les talibans prêts à reprendre les négociations

Afghanistan Au lendemain des deux attentats suicides qu'ils ont revendiqués, les talibans ont déclaré qu'ils souhaitent signer un accord de paix avec les États-Unis. Plus...

Deux attentats suicides font au moins 48 morts

Afghanistan L'un des attentats a eu lieu lors d'une réunion de campagne électorale tenue par le chef du gouvernement afghan. Plus...

Les talibans menacent de faire «souffrir» l'Amérique

Afghanistan Après la rupture des négociations sur le conflit afghan par Donald Trump, les talibans ont menacé de redoubler de violence. Plus...

Attentat dans le centre de Kaboul: dix morts

Afghanistan Un attentat-suicide a visé un poste de contrôle au centre-ville de Kaboul. Au moins dix personnes ont été tuées et des dizaines d'autres blessées. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.