Khashoggi: Washington sanctionne 16 Saoudiens

DiplomatieSeize Saoudiens ont été frappés d'une interdiction d'entrée aux USA en réaction au meurtre du journaliste Jamal Khashoggi.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les Etats-Unis ont interdit d'entrée sur leur territoire seize ressortissants saoudiens en raison de «leurs rôles dans le meurtre» du journaliste Jamal Khashoggi, a annoncé lundi le département d'Etat américain.

«Aujourd'hui, le secrétaire d'Etat (Mike) Pompeo désigne publiquement les individus suivants pour leurs rôles dans le meurtre de Jamal Khashoggi», écrit dans un communiqué la diplomatie américaine. Une interdiction d'entrée sur le sol américain qui s'applique également «aux membres de la famille proche» de ces individus.

Jamal Khashoggi, journaliste saoudien critique du régime, a été tué le 2 octobre dans le consulat d'Arabie saoudite à Istanbul par un commando d'agents venus de Ryad. Un assassinat qui avait suscité une forte indignation sur la scène internationale et profondément terni l'image du prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane. Après avoir reçu un compte-rendu de la CIA, le Sénat américain avait unanimement considéré ce dernier comme «responsable» du meurtre, mais les autorités saoudiennes ont exclu toute implication.

Une alliance avec Ryad jugée indispensable

L'administration de Donald Trump a elle assuré ne disposer d'aucune preuve irréfutable mettant directement en cause «MBS», indignant jusque dans ses rangs républicains pour sa mansuétude à l'égard du puissant prince héritier. Le président américain n'a jamais caché son intention de préserver l'alliance stratégique avec Ryad, qu'il juge indispensable. Le Congrès américain menace de son côté de prendre de nouvelles sanctions plus sévères contre le régime saoudien.

Les mesures punitives annoncées lundi ne sont toutefois pas les premières de la part des Etats-Unis en réaction au meurtre de M. Khashoggi. En novembre, Washington avait annoncé des sanctions financières ciblées contre 17 responsables saoudiens soupçonnés d'être impliqués.

Parmi les individus interdits lundi d'entrée sur le territoire américain figure Saud al-Qahtani, ancien conseiller de Mohammed Ben Salmane à la Cour royale, dont le nom apparaissait déjà sur la liste des personnes sanctionnées en novembre. Maher Mutreb, présenté par Washington comme un «subordonné» de M. Qahtani, est également présent sur les deux listes.

La profonde colère des parlementaires américains provoquée par l'assassinat de M. Khashoggi a aussi conduit à une rare union entre démocrates et certains républicains sur la guerre au Yémen. Le Congrès a approuvé le 4 avril une résolution exhortant Donald Trump à arrêter tout soutien à la coalition saoudienne dans ce conflit, infligeant un sévère camouflet au président, qui va probablement mettre son veto. (afp/nxp)

Créé: 09.04.2019, 01h47

Articles en relation

Enfants de Khashoggi indemnisés par Ryad

Arabie saoudite Les enfants du journaliste assassiné ont reçu des maisons et perçoivent une rente mensuelle de la part des Saoudiens. Plus...

Des pays attaquent l'Arabie Saoudite à l'ONU

Diplomatie Plusieurs pays accusent l'Arabie Saoudite d'être à l'origine du meurtre de Jamal Khashoggi et d'arrestations arbitraires. Le refus suisse de soutenir cette déclaration est critiquée. Plus...

Etats-Unis: Ryad change d'ambassadeur

Affaire Khashoggi La princesse Rima bent Bandar, première femme à occuper le poste, remplace le frère de Mohammed ben Salmane. Plus...

«MBS» veut prouver qu'«il n'est pas un paria»

Pakistan «MBS» est arrivé dimanche au Pakistan, première étape d'une tournée asiatique qui tend notamment à prouver qu'il demeure un acteur-clé, cinq mois après l'affaire Khashoggi. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 12 décembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...