Législatives: l'opposition fait bloc contre Erdogan

TurquieQuatre formations d'opposition ont annoncé samedi avoir constitué une coalition pour battre Erdogan aux législatives anticipées du 24 juin.

Muharrem Ince, candidat de l'opposition, sera face à Recep  Erdogan aux élections législatives du 24 juin prochain.

Muharrem Ince, candidat de l'opposition, sera face à Recep Erdogan aux élections législatives du 24 juin prochain. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Quatre partis d'opposition turcs ont officiellement annoncé samedi la formation d'une alliance électorale. Ils vont tenter de faire obstacle au président Recep Tayyip Erdogan lors des élections anticipées du 24 juin.

D'après le protocole d'alliance remis samedi aux autorités électorales, dont l'AFP a obtenu une copie, cette coalition regroupe la principale formation de l'opposition, le Parti républicain du peuple (CHP, social-démocrate), le jeune Bon parti (droite), le parti conservateur Saadet et le Parti démocrate (centre-droit).

Avec cette coalition, baptisée «Alliance de la nation», l'opposition cherche à se donner les moyens de barrer la route à M. Erdogan, qui a annoncé le mois dernier que des élections présidentielle et législatives prévues en novembre 2019 se tiendraient le 24 juin. L'alliance de ces quatre partis d'opposition ne concerne que les élections législatives, trois de ces formations ayant décidé de présenter leur propre candidat pour le scrutin présidentiel.

Le grand absent de cette alliance d'opposition est le parti prokurde HDP, qui a lancé sa campagne vendredi en annonçant officiellement la candidature à la présidence de son chef de file Selahattin Demirtas, incarcéré depuis un an et demi.

De son côté, le Parti de la justice et du développement (AKP, islamo-conservateur) de M. Erdogan, qui domine le Parlement depuis 16 ans, a aussi formé une alliance avec les ultranationalistes du Parti d'action nationaliste (MHP) en vue du double scrutin anticipé.

Campagne musclée

Ces élections sont particulièrement importantes, car elles marqueront le passage d'un système parlementaire à un système présidentiel ayant pour clé de voûte un chef de l'Etat aux pouvoirs élargis, aux termes d'une révision constitutionnelle approuvée par référendum l'an dernier.

La campagne s'annonce musclée, l'opposition ayant choisi des orateurs pugnaces pour affronter M. Erdogan. Vendredi, le CHP a désigné l'un de ses députés les plus combatifs, Muharrem Ince, pour être candidat à l'élection présidentielle. Celui-ci a tenu son premier meeting de campagne samedi à Yalova (nord-ouest). Mais, alors que les discours de campagne de M. Erdogan sont retransmis en direct dans leur intégralité, aucune des principales chaînes d'information n'a diffusé l'allocution de M. Ince. (ats/nxp)

Créé: 05.05.2018, 17h50

Articles en relation

Erdogan a lancé sa campagne électorale

Turquie Le président turc, qui était à Izmir devant des milliers de partisans, a promis la victoire aux élections législatives et présidentielle. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.