Limiter les aides sociales aux migrants: l'UE dit oui

Grande-BretagneLa justice européenne a donné raison mardi à la Grande-Bretagne sur l'un des sujets les plus sensibles de la campagne sur le Brexit.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La justice européenne a donné raison mardi à la Grande-Bretagne sur l'un des sujets les plus sensibles de la campagne pour le référendum sur l'appartenance à l'Union européenne. Elle lui a accordé le droit de limiter certaines aides sociales aux migrants européens.

«Le Royaume-Uni peut exiger que les bénéficiaires des allocations familiales et du crédit d'impôt pour enfant disposent d'un droit de séjour dans cet État. Bien que cette condition soit considérée comme une discrimination indirecte, elle est justifiée par la nécessité de protéger les finances de l'État membre d'accueil», a indiqué la Cour de justice de l'UE dans un communiqué.

La Commission européenne avait demandé en 2014 à la Cour de Luxembourg de condamner Londres pour les conditions imposées aux ressortissants de l'UE établis au Royaume-Uni avant de leur verser des allocations familiales et leur accorder le crédit d'impôt pour les enfants.

Dans le système actuel, les autorités britanniques vérifient d'abord si la personne réside bien légalement dans le pays avant de lui ouvrir le droit à ces allocations. La méthode est «discriminatoire» aux yeux de l'exécutif bruxellois, qui estime qu'il suffit d'y résider de manière habituelle pour pouvoir en bénéficier.

Pas une condition nécessaire

«À cet égard, la Cour rappelle que le critère de la résidence habituelle, au sens du règlement, n'est pas une condition nécessaire pour pouvoir bénéficier de prestations», a répondu la Cour de justice dans son arrêt.

«Dans ce cadre, la Cour relève que rien ne s'oppose à ce que l'octroi de prestations sociales à des citoyens de l'Union économiquement non actifs soit subordonné à l'exigence que ceux-ci remplissent les conditions pour disposer d'un droit de séjour légal dans l'État membre d'accueil», souligne l'arrêt.

Les aides sociales aux migrants d'origine européenne installés au Royaume-Uni est l'un des sujets clés dans la campagne pour le référendum prévu le 23 juin sur le maintien ou non du pays dans l'Union européenne.

Frein d'urgence

L'approche restrictive de la Grande-Bretagne en la matière a d'ailleurs reçu l'aval des 27 autres Etats membres de l'UE dans l'accord négocié en février dernier avec son Premier ministre conservateur David Cameron pour qu'il fasse campagne en faveur du maintien dans l'Union.

Cet accord va d'ailleurs bien plus loin, en autorisant Londres à actionner un «frein d'urgence» permettant de couper dans les aides sociales aux non-Britanniques en cas «d'afflux de travailleurs d'autres Etats membres d'une magnitude exceptionnelle», avec l'aval de Bruxelles et des autres pays de l'Union. (ats/afp/nxp)

Créé: 14.06.2016, 10h44

Galerie photo

Le drame des migrants en Méditerranée

Le drame des migrants en Méditerranée Les migrants et les réfugiés traversent la Méditerranée pour atteindre l'Italie ou la Grèce.

Articles en relation

Le Brexit pousse le franc au plus haut face à l'euro

Devises La Banque nationale suisse (BNS) empêchera toute hausse inconsidérée du franc en effectuant des achats. Plus...

En cas de Brexit, l'argent devrait affluer en Suisse

Royaume-Uni Selon les banquiers suisses, un Brexit pourrait entraîner un «afflux de nouveaux fonds à gérer» sur notre territoire. Plus...

Pas d'accès au marché unique en cas de Brexit

Royaume-Uni Londres ne pourra prétendre à un accès au marché européen comme la Suisse affirme Wolfgang Schäuble. Plus...

Le parti travailliste hausse le ton contre un Brexit

Grande-Bretagne Un vote en faveur d'une sortie de l'UE «mènerait à un état d'urgence budgétaire, de nouvelles coupes dans le secteur public et des hausses d'impôts», selon le Labour. Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.