Une liste «gilets jaunes» aux européennes

FranceUne des figures des «gilets jaunes» en France, Ingrid Levavasseur, va lancer une liste aux élections législatives européennes.


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une liste «gilets jaunes» a annoncé mercredi son intention de présenter sa candidature aux élections législatives européennes, en France. L'une des figures de ce mouvement social, Ingrid Levavasseur, sera à sa tête.

Dans un communiqué, le «ralliement d'initiative citoyenne» (RIC) a diffusé une liste de dix noms, en vue de constituer une liste complète de 79 candidats d'ici à la «mi-février» pour le scrutin du 26 mai, a précisé l'un de ses responsables.

«On pourrait très bien avoir 79 candidats dès aujourd'hui, mais on a choisi d'ouvrir au participatif. Il y aura une votation interne entre les candidats actuels pour désigner les autres places», a assuré Hayk Shaninyan, une autre figure des «gilets jaunes» qui soutient cette liste, mais n'y figure pas pour l'instant.

13% des voix

Ingrid Levavasseur, une aide-soignante de 31 ans résidant dans l'Eure, en Normandie, avait récemment renoncé à devenir chroniqueuse «gilets jaunes» sur la chaîne BFM TV, après avoir reçu des menaces.

Parmi les dix noms sur la liste, les autres candidats ont entre 29 et 53 ans, avec des professions variées - chef de petite entreprise, cariste, juriste, mère au foyer ou encore fonctionnaire.

Depuis la mi-novembre, les «gilets jaunes» manifestent régulièrement dans de nombreuses villes françaises pour s'opposer à la politique sociale et fiscale du gouvernement. Cette initiative s'ajoute à un projet de liste annoncé en décembre par le chanteur Francis Lalanne sous le nom de «rassemblement gilet jaune citoyen», qui n'a plus communiqué ces dernières semaines.

Selon un sondage Elabe publié mercredi, une liste «gilets jaunes» est créditée de la troisième place, avec 13% des voix, derrière La République en Marche, le parti d'Emmanuel Macron et le Rassemblement national (extrême droite). Ces sondages ne portent toutefois pas précisément sur la liste «gilets jaunes» annoncée mercredi. (ats/nxp)

Créé: 24.01.2019, 02h12

Galerie photo

Le mouvement des «gilets jaunes» se durcit

Le mouvement des «gilets jaunes» se durcit Né le 18 octobre 2018, le mouvement protestait contre la hausse des prix du carburant annoncé par le gouvernement qui, depuis, a reculé. Mais il représente une colère sociale plus large.

Articles en relation

Seuls les journalistes «amis» ont la faveur des «gilets jaunes»

France La défiance envers la presse a franchi un nouveau cap. Le mouvement se rabat sur les médias «maison» ou «bienveillants». Plus...

Des «gilets jaunes» gravement blessés à l’œil

France Quatre personnes ont été gravement blessées à l’œil à la suite d'interventions policières depuis le début du mouvement des «gilets jaunes» le 17 novembre. Plus...

Les «gilets jaunes» à nouveau dans la rue

France A Paris, les organisateurs invitent les participants à amener «une fleur ou une bougie en hommage» aux personnes tuées ou blessées. Plus...

Prison ferme pour quatre «gilets jaunes»

France Pour avoir agressé des gendarmes à Dijon, quatre «gilets jaunes» ont été condamnés à des peines allant jusqu'à un an de prison ferme. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.