Londres attribue à l'Iran les attaques saoudiennes

Royaume UniLes installations pétrolières du géant saoudien Aramco qui avaient pris feu suite à une attaque de drones mi-septembre sont à coup sûr le fait de l'Iran, selon le premier ministre britannique.

Boris Johnson.

Boris Johnson. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le premier ministre britannique, Boris Johnson, a accusé l'Iran d'être derrière les attaques de deux installations pétrolières en Arabie Saoudite, dans des déclarations à des journalistes qui l'accompagnent à New York, où il doit rencontrer le président iranien Hassan Rohani.

«Je peux vous dire que le Royaume-Uni attribue à l'Iran avec un très haut degré de probabilité les attaques d'Aramco (le géant pétrolier saoudien qui gère le site)», a déclaré le dirigeant conservateur à bord d'un avion l'emmenant à New York pour l'Assemblée générale des Nations Unies, selon des propos rapportés lundi par l'agence de presse britannique Press Association.

«La difficulté est de savoir comment organiser une réponse internationale», a aussi dit le chef du gouvernement, ajoutant: «Nous allons travailler avec nos amis américains et nos amis européens pour construire une réponse qui tente de réduire les tensions dans la région du Golfe.»

«De toute évidence, si les Saoudiens ou les Américains nous demandent de jouer un rôle, nous envisagerons de quelle manière nous pourrions être utiles», a-t-il ajouté. Ces attaques commises le 14 septembre ont déjà été attribuées à l'Iran par les États-Unis, qui ont évoqué un «acte de guerre», mais Téhéran a nié toute responsabilité et mis en garde contre une «guerre totale» en cas de riposte américaine ou saoudienne. Le secrétaire d'État américain, Mike Pompeo, a assuré que les États-Unis privilégiaient une «solution pacifique» avec l'Iran.

Dissidente britannique présumée

Lors de sa rencontre avec le président iranien, Boris Johnson discutera «des actions de l'Iran dans la région» et «de la nécessité de libérer Nazanin mais également ceux qui, selon nous, sont détenus illégalement et injustement en Iran», a-t-il déclaré, en référence à l'Irano-Britannique Nazanin Zaghari-Ratcliffe. Cette employée de la fondation Thomson Reuters a été arrêtée en 2016 et condamnée à cinq ans de prison pour participation à des manifestations contre le régime en 2009, ce qu'elle nie.

Sa détention a provoqué d'importantes tensions avec le Royaume-Uni. Le premier ministre s'exprimait avant une rencontre avec le président français Emmanuel Macron et la chancelière allemande Angela Merkel à l'ONU. (afp/nxp)

Créé: 23.09.2019, 09h24

Articles en relation

Deux sites pétroliers attaqués par des drones

Arabie Saoudite Des installations pétrolières du géant saoudien Aramco ont été la cible d'une attaque de drones samedi. Les incendies provoqués suite à l'invasion ont pu être maîtrisés. Plus...

L'Arabie Saoudite réduit sa production de pétrole

Attaque de drones Après l'attaque de drones de samedi, Aramco a suspendu la production de pétrole sur les deux sites, soit 50% de sa production totale. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.