Londres espère une solution diplomatique pour Assange

WIKILEAKSLe Royaume-Uni a réaffirmé sa détermination lundi, au lendemain de la réélection du président équatorien, à trouver une "solution diplomatique pour sécuriser l'extradition vers la Suède" du fondateur de WikiLeaks.

Julian Assange à l'ambassade d'Equateur le 19 août 2012.

Julian Assange à l'ambassade d'Equateur le 19 août 2012. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

"Le Royaume-Uni est déterminé à trouver une solution diplomatique avec le gouvernement équatorien pour sécuriser l'extradition de Julian Assange vers la Suède", a déclaré le ministre britannique des Affaires étrangères, William Hague.

"Je félicite le peuple équatorien et le président Correa pour cette élection qui a été un succès, et je salue la participation élevée et le climat pacifique le jour du scrutin", a-t-il ajouté.

"Le Royaume-Uni et l'Equateur ont une relation bilatérale de grande valeur et nous sommes impatients de travailler davantage avec le gouvernement équatorien sur une variété de sujets", a-t-il encore dit.

A peine réélu dimanche dès le premier tour de la présidentielle, Rafael Correa avait appelé à trouver une "solution rapide" pour Julian Assange.

Le cyber-militant australien est réfugié depuis juin 2012 à l'ambassade d'Equateur à Londres afin d'échapper à une extradition vers la Suède pour une affaire de viol et d'agression sexuelle présumés, dans laquelle il clame son innocence.

L'Equateur lui a accordé l'asile politique, mais Londres entend appliquer le mandat d'arrêt suédois. Julian Assange affirme que s'il est envoyé en Suède, il risque à terme d'être extradé vers les Etats-Unis, furieux de la publication par WikiLeaks de documents secrets américains, et d'y encourir la peine de mort. (afp/nxp)

Créé: 18.02.2013, 22h29

Articles en relation

Plus de 4 millions de francs pour surveiller Julian Assange

WIKILEAKS La surveillance policière du fondateur de WikiLeaks à l'ambassade d'Equateur à Londres, où il est réfugié depuis juin, a coûté 2,9 millions de livres, selon des calculs faits vendredi par Scotland Yard. Plus...

L'Equateur accorde l'asile politique à Assange

Affaire Wikileaks L'Equateur a accordé jeudi l'asile politique au fondateur de WikiLeaks. Une décision qui «ne change rien» pour le gouvernement britannique qui a rappelé son obligation de l'extrader vers la Suède. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.