La Louisiane interdit l'IVG après 6 semaines

Etats-UnisAprès plusieurs Etats américains, la Louisiane a adopté mercredi à son tour une loi restreignant l'avortement.

Des manifestantes pro-IVG à la Nouvelle-Orléans le 25 mai 2019.

Des manifestantes pro-IVG à la Nouvelle-Orléans le 25 mai 2019. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Après une dizaine d'autres Etats américains, la Louisiane a restreint mercredi à son tour le droit à l'avortement. Elle a adopté une loi interdisant aux femmes de recourir à une interruption volontaire de grossesse à partir de six semaines de grossesse.

La nouvelle législation interdit aux femmes d'avorter dès que les «battements de coeur» du foetus peuvent être détectés. Elle comporte toutefois des exceptions, notamment dans le cas où la vie de la mère est en danger. Le gouverneur démocrate John Bel Edwards a dit se «préparer à signer» cette loi approuvée par «une majorité écrasante d'élus» des deux bords de l'échiquier politique.

Contraire à l'arrêt Roe versus Wade

D'autres Etats américains comme la Géorgie, l'Ohio, le Mississippi, le Kentucky, l'Iowa ou le Dakota du Nord, ont adopté des lois similaires. L'Alabama a interdit ce mois-ci la quasi-totalité des interruptions volontaires de grossesse (IVG), même en cas d'inceste ou de viol. Le Missouri a, quant à lui, adopté une loi interdisant aux femmes d'avorter après la huitième semaine de grossesse.

Mais toutes ces lois devraient être rapidement bloquées par les tribunaux, car elles sont en contradiction flagrante avec l'arrêt «Roe V. Wade» de 1973, qui garantit le droit des Américaines à avorter tant que le foetus n'est pas viable, soit vers la 24e semaine de grossesse.

Cette offensive des conservateurs a pour objectif affiché de faire revenir le sujet devant la cour suprême des Etats-Unis, où les juges conservateurs sont de nouveau majoritaires depuis l'entrée dans le temple du droit américain du juge Brett Kavanaugh, nommé par le président américain Donald Trump. (ats/nxp)

Créé: 30.05.2019, 02h04

Articles en relation

Avortement: l'obligation d'enterrer le foetus validée

Etats-Unis En pleine fronde anti-IVG des Etats conservateurs, la Cour suprême US a autorisé l'entrée en vigueur d'une disposition légale polémique en Indiana. Plus...

L’IVG à nouveau sur la table en Argentine

Droits des femmes Pour la huitième fois en douze ans, un projet de loi visant à légaliser l’avortement doit être présenté ce mardi au Congrès argentin Plus...

Le débat sur l'avortement enflamme les réseaux sociaux

Droits des femmes Illustrations, vidéos, phrases-chocs: le mouvement pro-IVG fait preuve de créativité pour combattre les durcissements de loi. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.