Appel à un cessez-le-feu «immédiat et permanent»

Afghanistan Les talibans n'ont pas réagi à l'appel de la loya jirga afghane mais avaient déjà fait savoir qu'ils rejetaient toute décision ou résolution qui serait prise.

Plus de 3000 représentants de la société afghane se sont réunis depuis lundi pour une «loya jirga».

Plus de 3000 représentants de la société afghane se sont réunis depuis lundi pour une «loya jirga». Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La loya jirga afghane a appelé le gouvernement afghan et les talibans à observer un cessez-le-feu «immédiat et permanent» qui démarrerait avec le ramadan en début de semaine prochaine. Cette grande assemblée s'est achevée à Kaboul après quatre jours de débats.

«Afin de respecter la volonté et les exigences de la majorité de la population, (...) le gouvernement de la République islamique d'Afghanistan et le mouvement taliban doivent déclarer et appliquer un cessez-le-feu immédiat et permanent dès le premier jour du ramadan», indique la résolution concluant la loya jirga («grande assemblée» en langue pachtoune), à laquelle plus de 3000 représentants afghans participaient depuis lundi.

Parmi les 23 points de cette résolution finale, sont également évoqués «un calendrier de retrait des troupes de l'Otan», la préservation de la Constitution et de «tous les droits des Afghans, y compris les droits des femmes» ou encore l'ouverture d'un bureau politique des talibans à Kaboul. Le texte est censé définir les limites d'un accord de paix avec les talibans.

Dans son discours de clôture de la loya jirga, M. Ghani a dit être «prêt à mettre en oeuvre l'exigence juste et légitime du peuple» d'un cessez-le-feu mais a souligné que «cela ne peut se faire que d'un seul côté».

«Ramener la paix»

La demande d'un cessez-le-feu avait été formulée avec instance durant la loya jirga qui rassemblait 3200 politiciens, responsables religieux, dirigeants communautaires et autres membres de la société civile.

Un cessez-le-feu de trois jours avait été observé en juin 2018 à la fin du ramadan, le premier depuis qu'une coalition internationale menée par les Etats-Unis avait chassé les talibans du pouvoir en 2001. Des scènes sans précédent de fraternisation s'étaient produites entre insurgés et membres de l'armée afghane. L'immense espoir qu'il avait suscité n'avait cependant pas empêché l'Afghanistan de replonger dans une sombre et fratricide guerre.

M. Ghani a souhaité relancer cet espoir de paix en appelant «les talibans à se préparer à des négociations de paix à l'intérieur de l'Afghanistan» et «à ramener la paix chez eux», suscitant les vivats des milliers de représentants. Il a également proposé «en signe de bonne volonté» la libération de 175 prisonniers talibans.

Les talibans n'ont pas réagi dans l'immédiat mais avaient déjà fait savoir qu'ils rejetaient toute décision ou résolution qui serait prise. Les insurgés, qui ont refusé l'invitation de participer à la loya jirga faite par M. Ghani, rencontrent séparément à Doha depuis mercredi l'émissaire américain pour la paix, Zalmay Khalilzad. (afp/nxp)

Créé: 03.05.2019, 11h41

Articles en relation

Après la fin du «califat», l'EI se replie

Afghanistan Le groupe Etat islamique a dû se replier en Afghanistan, après la fin de son règne en Syrie et en Irak. Des attaques pourraient être menées contre les Etats-Unis. Plus...

Accord pour le retrait des troupes d'Afghanistan

diplomatie Malgré leur rivalité, les Etats-Unis, la Russie et la Chine se sont entendus sur le retrait des troupes étrangères d'Afghanistan. Plus...

Les bombes US ont tué plus de civils que les talibans

Afghanistan Les forces américaines et afghanes ont pour la première fois tué davantage de civils au premier trimestre 2019 que les talibans. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 18 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...