Macron plaide pour le partenariat eurochinois

DiplomatieLe président français a reçu lundi son homologue chinois à l'Elysée et a plaidé pour un partenariat eurochinois fort.

Xi Jinping et Emmanuel Macron à l'Elysée le 25 mars 2019.

Xi Jinping et Emmanuel Macron à l'Elysée le 25 mars 2019. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le président français Emmanuel Macron a plaidé lundi devant le dirigeant chinois Xi Jinping pour un «partenariat eurochinois fort», reposant sur la «loyauté» et «équilibré». Cela alors que l'Europe cherche une posture cohérente face aux ambitions de Pékin.

«Le choix de l'évidence et de la raison au 21e siècle est là, dans un partenariat eurochinois fort, défini sur des bases claires, exigeantes et ambitieuses», a déclaré Emmanuel Macron à l'issue d'un entretien avec son homologue à l'Elysée. Ce partenariat doit être articulé autour d'un «multilatéralisme fort et efficace, avec en son centre l'action pour le climat et la biodiversité», a insisté le président français.

«Cadre loyal et équilibré»

En matière économique et commerciale, il doit aussi être «respectueux de nos intérêts mutuels et bâti véritablement sur un cadre loyal et équilibré», a ajouté le président français devant la presse, alors que les échanges économiques entre la Chine et le Vieux continent sont pour l'heure notoirement déséquilibrés.

«Cela suppose que l'Europe soit unie et se dote d'une stratégie cohérente dans le dialogue avec la Chine», a-t-il martelé alors que les dissensions ne manquent pas entre Européens de l'Ouest d'un côté, du Sud et de l'Est de l'autre sur l'indépendance stratégique à préserver vis-à-vis de Pékin et son projet des «Nouvelles routes de la soie».

L'annonce de la participation de l'Italie à ce pharaonique projet d'infrastructures maritimes et terrestres a été fraîchement accueillie à Berlin et Paris, qui y voient une menace pour l'indépendance stratégique de l'Europe.

Xi pour «une Europe unie et prospère»

Le président chinois a répliqué qu'«une Europe unie et prospère correspond à notre vision d'un monde multipolaire». «La Chine soutiendra toujours l'intégration européenne et son développement», a ajouté Xi Jinping, en soulignant que l'Europe était un «pôle majeur». Emmanuel Macron a aussi plaidé pour un «rééquilibrage des échanges économiques et commerciaux» franco-chinois. «Sur ce point les progrès à faire sont colossaux, nous devons y travailler d'arrache-pied», a-t-il souligné.

Méga commande chinoise

La visite de M. Xi a donné lieu à une méga commande chinoise de 290 Airbus A320 et 10 A350, qui représente plus 35 milliards de dollars au prix catalogue. D'autres accords ont été signés pour une dizaine de milliards d'euros, portant sur la construction d'un champ d'éoliennes en mer par EDF et un partenaire chinois, ou l'achat par la compagnie maritime CMA-CGM de 10 porte-conteneurs construits en Chine pour 1,2 milliard d'euros.

Paris et Pékin ont également annoncé des coopérations dans la lutte contre le réchauffement climatique, le spatial, notamment dans l'exploration de la Lune, et la culture avec l'ouverture prévue en novembre d'un centre Beaubourg à Shanghai.

Le président français a aussi annoncé que la France et la Chine allaient coopérer sur une liste de projets concrets d'investissements dans les pays traversés par le méga projet chinois d'infrastructures des nouvelles routes de la soie. Cette coopération se fera «dans le respect des pays traversés», a-t-il insisté. Xi Jinping a précisé que «trois listes de projets pilotes» avaient été définis.

Droits fondamentaux

Emmanuel Macron a aussi pointé les «inquiétudes» européennes sur le «respect des droits fondamentaux en Chine» et précisé avoir évoqué avec son homologue plusieurs «cas individuels». «Nous avons eu sur ce sujet, comme à chacune de nos rencontres, des échanges francs (..) qui doivent nous permettre des avancées concrètes», a lancé le chef de l'Etat français.

«L'Union européenne est fondée sur le respect des libertés individuelles et des droits fondamentaux. De cet esprit des Lumières qui place le respect de l'individu au-dessus de tout et qu'elle n'a jamais considéré comme une spécificité culturelle mais comme un fait universel juridiquement garanti par le droit international existant», a-t-il expliqué. (ats/nxp)

Créé: 25.03.2019, 23h59

Articles en relation

Pékin investit pour étendre son influence dans les médias

Propagande Développement des radios à l’étranger, achat massif de publicités, la Chine dépense pour contrôler son image. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 septembre 2019
(Image: Valott?) Plus...