Macron salue le maintien de 200 soldats US

SyrieLe Président français est soulagé à l'idée de savoir que quelques militaires américains resteront aux côtés de la coalition en Syrie.

Emmanuel Macron et son homologue irakien Barham Saleh à Paris.

Emmanuel Macron et son homologue irakien Barham Saleh à Paris. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le président français Emmanuel Macron s'est félicité lundi de la décision des Etats-Unis de maintenir 200 militaires en Syrie, après avoir annoncé le retrait de toutes leurs forces sur place, estimant que ce maintien était «une nécessité».

«Je ne peux que me féliciter de ce choix. Il correspond à la nécessité de rester aux côtés (...) des Forces démocratiques syriennes (FDS, la coalition arabo-kurde en première ligne face au groupe Etat islamique) et de ceux qui, sur le terrain, ont oeuvré» à la lutte contre l'organisation djihadiste, , a déclaré M. Macron lors d'une conférence de presse avec son homologue irakien Barham Saleh.

L'annonce du retrait américain rebattait complètement les cartes en Syrie, où les FDS, privées de ce soutien, se retrouvaient seules face à la menace de leur ennemi turc, et risquaient donc de se rapprocher du gouvernement syrien et de ses alliés iraniens et russes.

«Nous avons accompagné politiquement» la décision américaine de maintenir des militaires sur le sol syrien et «nous continuerons, dans le cadre de la coalition, à oeuvrer dans la région», a-t-il dit, sans plus de précision.

Il n'a notamment pas dit si ce contingent, éventuellement appuyé par toute la puissance logistique américaine, pouvait justifier pour Paris de participer à une éventuelle force de la coalition pour stabiliser la situation dans la zone des FDS, dans le Nord-Est syrien.

Les Américains ont un temps avancé que la coalition pourrait se charger de maintenir une zone de sécurité dans la zone des FDS, une hypothèse balayée par Paris s'ils ne maintenaient pas eux-mêmes des soldats sur place.

La France participe à la coalition internationale contre l'EI en mobilisant des moyens aériens, des moyens d'artillerie depuis l'Irak voisin et quelques forces spéciales en Syrie. (afp/nxp)

Créé: 25.02.2019, 17h07

Articles en relation

Trump accepte de laisser des soldats en Syrie

Défense Washington a annoncé jeudi que, malgré son retrait de Syrie, quelques centaines de soldats américains resteront sur place. Plus...

Femmes et enfants évacués du réduit de l'EI

Syrie Une quarantaine de camions ont évacué des femmes et des enfants du dernier réduit de l'Etat islamique dans l'est de la Syrie. Plus...

180 jours-amende requis contre l'ex-sergent

Suisse Les deux prévenus, deux cousins d’ascendance chrétienne araméenne, sont jugés par la justice militaire pour avoir combattu au sein d'une milice en Syrie. Plus...

Trump s'oppose au retour d'une djihadiste de l'EI

Syrie Le président américain s'oppose au retour aux Etats-Unis de Hoda Muthana, une femme ayant rejoint l'EI en Syrie. Plus...

Londres s’apprête à déchoir de sa nationalité une djihadiste de 19 ans

Royaume-Uni Shamima Begum se trouve avec son bébé dans un camp en Syrie. Le ministre de l’Intérieur veut l’empêcher de revenir chez elle. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.