Un maire prokurde arrêté pour «terrorisme»

TurquieLes autorités turques continuent d'arrêter des maires prokurdes. Ce vendredi, il s'agit du maire d'Ipekyolu et de son adjointe qui ont été interpellés.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les autorités turques ont arrêté vendredi un maire appartenant au principal parti d'opposition prokurde de Turquie, le soupçonnant de «propagande terroriste» et d'«appartenance à une organisation terroriste», selon l'agence de presse étatique Anadolu.

Azim Yacan, le maire d'Ipekyolu, dans la province de Van (sud-est), ainsi que son adjointe Sehsade Kurt ont été interpellés tôt dans la matinée et placés en garde à vue, soupçonnés par les autorités d'appartenir au Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), selon Anadolu. Ces interpellations font suite à une série d'arrestations et de destitutions visant depuis plusieurs semaines des élus du Parti démocratique des peuples (HDP), le plus important parti prokurde de Turquie, dans le sud-est à majorité kurde du pays.

Dans le sillage de l'offensive en Syrie

En octobre, les autorités turques avaient arrêté trois maires de ce même parti pour des accusations similaires, ainsi que Selçuk Mizrakli, écarté en août de la mairie de Diyakabkir et remplacé par un administrateur après sa victoire aux dernières élections municipales.

Ces interpellations surviennent dans le sillage du déclenchement le 9 octobre par la Turquie d'une offensive dans le nord-est de la Syrie contre la milice kurde des Unités de protection du peuple (YPG), qualifiée de «terroriste» par Ankara mais soutenue par les pays occidentaux.

Le HDP a été le seul parti représenté au Parlement turc à exprimer son opposition à cette opération militaire, plusieurs de ses responsables l'ayant qualifiée d'«invasion». Le président turc Recep Tayyip Erdogan affirme régulièrement que le HDP est lié au Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), une organisation qualifiée de «terroriste» par la Turquie et ses alliés occidentaux.

Le HDP affirme être visé en raison de son opposition virulente au gouvernement.

Dans le cadre de l'enquête contre les élus arrêtés vendredi, les véhicules de fonction de la municipalité d'Ipekyolu «ont été fouillés» et du «matériel ayant pu être utilisé pour commettre des délits» a été saisi, selon Anadolu. (afp/nxp)

Créé: 08.11.2019, 09h37

Articles en relation

Erdogan menace de chasser les «terroristes»

Offensive en Syrie Le président turc a, dans un discours télévisé, lancé de nouvelles menaces contre les combattants kurdes en Syrie. Plus...

L'écrivain Ahmet Altan remis en liberté

Turquie Le journaliste et écrivain turc est condamné à 10 ans de prison. Mais il est remis en liberté sous contrôle judiciaire. Plus...

Les Kurdes appellent à se mobiliser face à la Turquie

Syrie Alors que la tension est montée d'un cran à la frontière entre la Syrie et la Turquie, les autorités kurdes syriennes proclament l'état de mobilisation générale pendant trois jours. Plus...

Opération antikurde à l'est de l'Euphrate

Syrie La Turquie a annoncé dimanche une prochaine opération visant à déloger une milice kurde dans le nord de la Syrie. Plus...

Les forces russo-turques patrouillent en Syrie

Moyen-Orient Après l'accord entre Erdogan et Poutine, la milice kurde devait se retirer de ses positions frontalières de la Turquie. Les contrôles ont commencé. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.