Navalny et un millier de manifestants arrêtés

RussieLe principal opposant au Kremlin, Alexeï Navalny, et plus d'un millier de ses partisans ont été arrêtés samedi lors de manifestations anti-Poutine en Russie.

Le principal opposant à Poutine a appelé ses partisans à une journée de contestation samedi.

Le principal opposant à Poutine a appelé ses partisans à une journée de contestation samedi. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le principal opposant au Kremlin, Alexeï Navalny, et plus de 1500 de ses partisans ont été arrêtés samedi lors de manifestations antigouvernementales en Russie. A deux jours de l'investiture de Vladimir Poutine pour un quatrième mandat présidentiel.

Arrestations «brutales»

M. Navalny n'avait pas pu se présenter à l'élection présidentielle du 18 mars, remportée par M. Poutine avec plus de 76% des voix, en raison d'une condamnation pénale qu'il estime orchestrée par le Kremlin. A son appel, des milliers de manifestants se sont rassemblés dans de nombreuses villes du pays aux slogans «La Russie sera libre!» et «A bas le Tsar!». Ces rassemblements n'avaient pas été autorisés par les autorités.

Selon l'organisation OVD-Info, spécialisée dans le suivi des arrestations, au moins 1599 partisans de M. Navalny ont été interpellés par la police au cours de la journée, dont 702 à Moscou, 232 à Saint-Pétersbourg et 164 à Tcheliabinsk, dans l'Oural.

«Les interpellations ont été menées de manière brutale», a indiqué cette organisation, soulignant que certaines personnes détenues avaient des éraflures et des ecchymoses. Au moins une personne a été hospitalisée, tandis que de nombreux adolescents figurent parmi les manifestants interpellés, selon la même source.

A Moscou, du gaz lacrymogène a été brièvement utilisé et la police a employé la force pour disperser la manifestation, selon des journalistes de l'AFP sur place.

La police moscovite a affirmé dans un communiqué avoir arrêté et emmené dans les commissariats de la capitale près de 300 manifestants.

Alexeï Navalny a lui-même été interpellé peu après son arrivée à la manifestation à Moscou, sous les cris de la foule, qui scandait «Honte!» en ukrainien, en référence à un célèbre slogan du soulèvement pro-européen du Maïdan à Kiev en 2014.

Des échauffourées ont éclaté entre manifestants de l'opposition et militants pro-Kremlin, qui s'étaient également rassemblés dans le centre de Moscou.

A Saint-Pétersbourg, la deuxième ville du pays, des milliers de personnes ont défilé sur la Perspective Nevski, la célèbre artère centrale de l'ancienne capitale impériale, aux cris «Poutine, voleur!» et «Poutine, dehors», selon une journaliste de l'AFP sur place.

Certains manifestants ont tenté de bloquer la circulation des voitures avant que la police n'intervienne. Des manifestants ont jeté des oeufs et des bouteilles d'eau sur les policiers et du gaz lacrymogène a été utilisé, selon la même source.

«Vieillard peureux»

Plusieurs militants pro-Navalny avaient déjà été interpellés vendredi à la veille des manifestations, et des locaux de l'opposant avaient été perquisitionnés par la police. «Le vieillard peureux Poutine pense qu'il est un tsar. Il n'est pas un tsar et c'est pour cela qu'il faut sortir dans la rue le 5 mai», a écrit vendredi Alexeï Navalny sur Twitter.

Des observateurs craignaient que les manifestations ne dégénèrent en affrontements avec la police, suivis d'arrestations massives. Cela avait été le cas lors de protestations contre le troisième mandat de Vladimir Poutine en mai 2012.

M. Poutine s'apprête à être réinvesti lundi à la présidence de la Russie pour un quatrième mandat. Sa victoire au scrutin de mars le place à la tête du pays jusqu'en 2024, après déjà plus de 18 ans de pouvoir en tant que chef d'Etat ou de gouvernement. L'opposition et des observateurs indépendants ont dénoncé le bourrage d'urnes et d'autres fraudes lors du scrutin présidentiel du 18 mars. (ats/nxp)

Créé: 05.05.2018, 18h06

Articles en relation

Navalny accuse un proche de Poutine de corruption

Russie Un film-enquête de l'opposant russe Alexeï Navalny accuse un influent vice-Premier ministre de bénéficier des largesses du milliardaire Oleg Deripaska. Plus...

Alexeï Navalny brièvement interpellé à Moscou

Russie La police a arrêté dimanche l'opposant numéro un au Kremlin. Il a été relâché quelques heures plus tard Plus...

«Vladimir Poutine et ses amis, c'est comme la mafia italienne»

Russie Alexeï Navalny ne pourra pas se présenter à la présidentielle. Mais l’opposant multiplie les attaques contre le chef du Kremlin. Interview exclusive. Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.