Un proche de Marine Le Pen a été inculpé

FranceFrédéric Chatillon, pilier de la communication du Front national, a été mis en examen pour «abus de biens sociaux».

L'inculpation de Frédéric Chatillon intervient alors que l'enquête sur les soupçons d'emplois fictifs d'assistants de députés FN au Parlement européen s'est accélérée.

L'inculpation de Frédéric Chatillon intervient alors que l'enquête sur les soupçons d'emplois fictifs d'assistants de députés FN au Parlement européen s'est accélérée. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un proche de la candidate de l'extrême droite à la présidentielle française Marine Le Pen a été inculpé dans l'enquête sur le financement des campagnes électorales de son parti, le Front National, en 2014 et 2015, a-t-on appris samedi de source judiciaire.

Frédéric Chatillon, pilier de la communication du Front national à travers sa société Riwal, est l'ex-dirigeant du GUD, un syndicat étudiant d'extrême droite. Il a été mis en examen (inculpé) le 15 février, pour «abus de biens sociaux» dans le cadre d'une information judiciaire ouverte fin octobre sur les élections municipales et européennes de 2014 ainsi que sur les départementales de 2015, a précisé cette source, confirmant une information du quotidien Le Monde.

Déjà devant la justice

Les juges soupçonnent la société Riwal d'avoir accordé indirectement un crédit au parti frontiste, alors que les personnes morales n'ont pas le droit de contribuer au financement des partis politiques, selon une source proche de l'enquête.

En octobre, Frédéric Chatillon avait déjà été renvoyé devant le tribunal correctionnel pour répondre du financement de la campagne des législatives de 2012 avec des responsabels du FN.

La justice soupçonne le parti d'avoir mis en place, via des kits de campagne fabriqués par Riwal, une escroquerie au préjudice de l'Etat, qui rembourse les frais de campagne, par le biais notamment de surfacturations. Et, elle reproche à Frédéric Chatillon d'avoir mené grand train grâce à ces montages.

Nouvelle perquisition

Cette inculpation de Frédéric Chatillon intervient alors que l'enquête sur les soupçons d'emplois fictifs d'assistants de députés FN au Parlement européen s'est accélérée ces derniers jours.

Le siège du Front national, près de Paris, a été une nouvelle fois perquisitonné et la cheffe de cabinet de Marine Le Pen, Catherine Griset, a été inculpée.

Convoquée mercredi par les enquêteurs, la présidente du Front national, en tête dans les sondages pour le premier tour de la présidentielle, a refusé de s'y rendre. «Je ne répondrai pas pendant la campagne électorale. Cette période ne permettant ni la neutralité ni la sérénité nécessaires au fonctionnement correct de la justice», a-t-elle expliqué à l'AFP. (afp/nxp)

Créé: 25.02.2017, 15h46

Le Pen toujours en tête

Les derniers sondages donnent toujours la candidate d'extrême-droite Marine Le Pen en tête pour le premier tour du 23 avril, devant le centriste Emmanuel Macron et François Fillon, au coude-à-coude. Toujours selon les premières estimations, Marine Le Pen serait en revanche battue à l'occasion du second tour le dimanche 7 mai.

Articles en relation

Marine Le Pen va continuer de snober la police

France La présidente du parti FN était convoquée dans l'enquête sur les emplois fictifs au Parlement européen. Plus...

Marine Le Pen veut «en finir» avec l'UE

France La candidate de l'extrême droite à la présidence française, en tête dans les sondages, a répété sa volonté de rupture nette avec l'Union européenne. Plus...

Une proche de Marine Le Pen a été inculpée

France La cheffe de cabinet de la leader du Front national est suspectée de recel d'abus de confiance dans une affaire d'emplois fictifs. Plus...

Première retenue sur salaire pour Marine Le Pen

Emploi fictif La dirigeante du Front national élue au Parlement européen va toucher 8000 euros de moins par mois dès février. Plus...

Marine Le Pen refuse de restituer 300'000 euros

Parlement européen Le Parlement européen réclame à la dirigeante du FN cette somme pour avoir rémunéré comme assistante parlementaire son ex-secrétaire puis cheffe de cabinet. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.