Passer au contenu principal

Merkel élue chancelière pour un 4e mandat

La dirigeante allemande a obtenu mercredi les voix nécessaires pour accéder à la plus haute fonction de l'Etat.

Le Bundestag allemand a élu mercredi Angela Merkel chancelière pour un quatrième mandat. La dirigeante conservatrice a obtenu 364 voix sur 688 votes valables à la chambre basse du parlement. (Mercredi 14 mars 2018)
Le Bundestag allemand a élu mercredi Angela Merkel chancelière pour un quatrième mandat. La dirigeante conservatrice a obtenu 364 voix sur 688 votes valables à la chambre basse du parlement. (Mercredi 14 mars 2018)
AFP
Le parti social-démocrate lance une campagne pour convaincre ses membres d'approuver un gouvernement avec Merkel. (Samedi 17 février 2018)
Le parti social-démocrate lance une campagne pour convaincre ses membres d'approuver un gouvernement avec Merkel. (Samedi 17 février 2018)
AFP
German Chancellor Angela Merkel, head of the Christian Democratic Party CDU, is greeted by her her challenger Martin Schulz, head of the Social Democratic Party SPD, prior to a TV talk of the party leaders in Berlin, Germany, Sunday, Sept. 24, 2017, after the German parliament elections. (AP Photo/Gero Breloer, pool)
German Chancellor Angela Merkel, head of the Christian Democratic Party CDU, is greeted by her her challenger Martin Schulz, head of the Social Democratic Party SPD, prior to a TV talk of the party leaders in Berlin, Germany, Sunday, Sept. 24, 2017, after the German parliament elections. (AP Photo/Gero Breloer, pool)
Keystone
1 / 63

Les députés allemands ont réélu mercredi Angela Merkel chancelière. La dirigeante conservatrice attaquera ce quatrième mandat en position difficile après six mois d'imbroglio dans sa quête de majorité.

«J'accepte le vote», a déclaré Angela Merkel devant le Bundestag. La chancelière sortante a obtenu 364 voix sur 688 votes valables. C'est 35 suffrages de moins que la majorité théorique dont dispose sa «grande coalition» formée par les unions conservatrices CDU/CSU et le parti social-démocrate (SPD).

Trois cent quinze députés ont voté contre l'investiture de Mme Merkel et neuf se sont abstenus. La chancelière et son gouvernement doivent prêter serment à la mi-journée, avant un premier conseil des ministres vers 17h00.

Bien qu'arrivée en tête lors des élections législatives en septembre, la CDU a enregistré son plus mauvais score électoral au niveau national depuis 1949. Après des semaines de tractations infructueuses avec les libéraux du FDP et les écologistes, les chrétiens démocrates se sont tournés vers le SPD avec lequel ils ont dirigé l'Allemagne dans une «grande coalition» entre 2013 et 2017.

(AFP)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.