Merkel regrette l'affaire Maassen

AllemagneLa chancelière allemande dit regretter ce qui s'est produit avec son ex-chef du renseignement et les violences de Chemnitz.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La gestion du cas d'Hans-Georg Maassen, l'ex-chef des services du renseignement intérieur, a été médiocre, a reconnu lundi la chancelière Angela Merkel.

«J'étais trop concentrée sur le bon fonctionnement du ministère de l'Intérieur et pas assez sur ce qui touche les gens (...). Je regrette vraiment que cela ait pu se produire», a dit lundi Angela Merkel. «Désormais, ce qui compte, c'est de règler les problèmes des gens.»

L'ex-directeur de l'Office fédéral de protection de la Constitution (BfV) a provoqué une controverse en doutant de l'existence de «chasse aux migrants» en marge de manifestations de l'extrême droite à Chemnitz. Des voix s'étaient élevées jusqu'au sein de la coalition pour dénoncer sa «complaisance» envers l'extrême droite.

Hans-Georg Maassen a été muté et obtenu au passage une revalorisation salariale, finalement annulée, provoquant l'incompréhension d'une partie de l'opinion allemande.

L'affaire, qui a de nouveau mobilisé Angela Merkel, Horst Seehofer et Andrea Nahles dimanche à la chancellerie, est une illustration supplémentaire des difficultés politiques de la «Grosse Koalition» mise en place dans la douleur en mars dernier, six mois après les législatives marquées par la percée du parti d'extrême droite Alternative für Deutschland (AfD). (ats/nxp)

Créé: 24.09.2018, 13h27

Articles en relation

L'affaire Maassen embarrasse Angela Merkel

Allemagne L'ex-chef du renseignement mis en cause pour ses propos sur les violences de Chemnitz continue d'empoisonner la vie politique outre-Rhin. Plus...

Le chef du renseignement allemand remplacé

Allemagne Berlin a annoncé la mise à l'écart d'Hans-Georg Maassen, après que ce dernier eut douté des «chasses aux migrants» à Chemnitz. Plus...

Merkel veut virer le chef du renseignement

Allemagne Accusé de collusion avec l'extreme droite, Hans-Georg Maassen pourrait bien passer à la trappe pour sauver la coalition au gouvernement. Plus...

Le chef du renseignement «aiderait» l’extrême-droite

Allemagne Hans-Georg Maassen, chef du renseignement intérieur en Allemagne, a été accusé ce jeudi par la télévision publique de connivence avec l'extrême-droite. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.