MH17 abattu: recours contre la Russie déposé

UkraineUn recours contre la Russie vient d'être déposé devant la Cour européenne des droits de l'homme, vendredi, dans le cadre de l'avion de la Malaysia, abattu en Ukraine, en 2014.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les proches de 65 Néerlandais morts dans l'explosion de l'avion du vol MH17 abattu au-dessus de l'Ukraine par un missile en 2014 ont introduit un recours contre la Russie vendredi devant la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH), a annoncé leur avocat.

«Les familles des victimes souffrent du comportement de la Russie qui nie toujours toute implication dans le crash, refuse de coopérer dans l'enquête et sème de la désinformation», a déclaré l'avocat des familles, Veeru Mewa.

«Les proches de 65 victimes - 95 personnes au total ont été tuées - ont déposé aujourd'hui (vendredi) un recours devant la Cour européenne des droits de l'homme», a-t-il ajouté auprès de l'AFP. Les Pays-Bas et l'Australie, dont de nombreux ressortissants figuraient parmi les passagers morts dans cette catastrophe aérienne, ont ouvertement accusé en mai Moscou.

La Russie dément

Ces allégations, qui ont reçu le soutien de l'Otan, de l'Union européenne et des Etats-Unis, intervenaient au lendemain de l'annonce des conclusions intermédiaires des enquêteurs internationaux (JIT), qui ont établi que le missile Bouk qui a abattu l'avion provenait de la 53e brigade antiaérienne russe basée à Koursk. La Russie a toujours nié toute implication.

Le Boeing de la Malaysia Airlines, parti d'Amsterdam pour Kuala Lumpur, avait été fauché en plein vol au-dessus de l'Est séparatiste prorusse de l'Ukraine le 17 juillet 2014. Les 283 passagers, dont 196 Néerlandais, et les 15 membres de l'équipage à son bord ont alors péri.

«Le déni de la Russie est extrêmement frustrant pour les proches, ils ne savent toujours pas ce qu'il s'est passé et ont besoin de cette reconnaissance du rôle de la Russie dans le cadre de leur deuil», a expliqué Veeru Mewa.

Demande de reconnaissance

Les proches des victimes demandent à ce que la CEDH «reconnaisse la responsabilité» de Moscou dans la catastrophe et «montre du doigt son refus de coopérer dans l'enquête», a précisé Me Mewa.

Une procédure enclenchée contre la Russie et son président Vladimir Poutine par des proches de victimes australiennes, néo-zélandaises et malaisiennes est déjà en cours devant la CEDH. «Ce sont de longues procédures. Si la Cour se déclare compétente, une décision peut prendre cinq ou six ans», a souligné Me Mewa. (ats/nxp)

Créé: 23.11.2018, 17h35

Articles en relation

L'armée russe dénonce des vidéos «truquées»

Crash du vol MH17 La Russie nie toujours avoir abattu le vol MH17 de la Malaysia Airlines en 2014. Elle affirme avoir les preuves démontrant que l'armée ukrainienne est en cause. Plus...

Le missile qui a détruit le vol MH17 était russe

Ukraine Une équipe d'experts des Pays-Bas a donné des précisions jeudi sur la provenance du missile Buk-Telar qui a abattu l'avion. Plus...

Vol MH17: «aucun fait» n'accuse la Russie

Ukraine Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a accusé les Pays-Bas de «spéculer à des fins politiques» sur le crash de l'avion de la Malaysia Airlines Plus...

Les Pays-Bas et l'Australie vont poursuivre la Russie

Vol MH17 Néerlandais et Australiens entendent désormais soumettre ce dossier complexe devant une organisation ou juge international. Plus...

«Bois du souvenir» inauguré 3 ans après le crash

Vol MH17 Un hommage a été rendu lundi aux 298 victimes du crash du vol MH17 dans le ciel ukrainien, lors de l'inauguration d'un «bois du souvenir». Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.