Michel Sapin succède à Emmanuel Macron

FranceAprès la démission du ministre de l'Economie et des Finances du gouvernement Hollande, Michel Sapin reprend ce portefeuille.

A gauche, Emmanuel Macron et à droite, son successeur au ministère de l'Economie, Michel Sapin.

A gauche, Emmanuel Macron et à droite, son successeur au ministère de l'Economie, Michel Sapin. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Emmanuel Macron, qui a démissionné mardi du ministère de l'Economie, a annoncé sur son compte Twitter qu'il s'exprimerait à 17h45 au siège de son ministère. «Je prononcerai une allocution depuis Bercy que vous pourrez regarder en direct à partir de 17h45», a-t-il déclaré. Il s'agira d'une «simple déclaration», a précisé son entourage.

Le ministre «a vu le président à 15 heures pour lui remettre en mains propres sa lettre de démission», a détaillé une porte-parole d'«En Marche», le mouvement lancé par Emmnanuel Macron. «Il va reprendre sa liberté pour continuer à construire une nouvelle offre politique», a ajouté la porte-parole.

L'Elysée a par ailleurs annoncé la démission de la ministre George Pau-Langevin et son remplacement par Ericka Bareigts au ministère des Outre-mer.

Surfant sur l'impopularité du président socialiste et sur l'envie des Français de voir la classe politique se renouveler, Emmanuel Macron jouit d'une certaine popularité dans les sondages et suscite un fort intérêt dans les médias.

Rivalité avec Manuel Valls

François Hollande avait menacé en juillet d'évincer le ministre s'il ne respectait pas la «solidarité» gouvernementale et la nécessité de «servir jusqu'au bout» sans «démarche personnelle et encore moins présidentielle».

Diplômé de la prestigieuse Ecole nationale d'administration, appelé à ce titre «énarque», par ailleurs inspecteur des finances, ancien secrétaire général adjoint et conseiller économique de François Hollande à l'Elysée, Emmanuel Macron avait été nommé ministre de l'Économie et du Numérique en août 2014. Il remplaçait alors Arnaud Montebourg.

«La victoire» en 2017

En avril, M. Macron a créé le mouvement politique «En Marche». Lors d'un meeting parisien le 12 juillet, il avait promis à ses soutiens «la victoire» en 2017.

Le 18 mai, le sénateur-maire (PS) de Lyon Gérard Collomb, un de ses principaux soutiens, avait déclaré qu'Emmanuel Macron serait «naturellement» candidat à l'Elysée en 2017 si François Hollande ne remontait pas dans les sondages. Le ministre ne devrait cependant pas participer à la primaire organisée par le PS, selon l'élu.

L'Elysée a par ailleurs annoncé la démission de la ministre George Pau-Langevin (notre photo AFP ci-dessous) et son remplacement par Ericka Bareigts au ministère des Outre-mer.

(afp/nxp)

Créé: 30.08.2016, 17h37

Articles en relation

Macron annonce à son équipe sa démission

France Après des mois de rumeurs et de démentis, le ministre de l'Economie a annoncé mardi à ses collaborateurs qu'il allait présenter sa démission à François Hollande. Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.