Migrants: il faut «une réponse mondiale»

Sommet du G7Les pays du G7 vont augmenter l'aide mondiale pour répondre au problème mondial que constitue la crise des migrants en Europe.

Une session de travail du G7 (Image - 27 mai 2016)

Une session de travail du G7 (Image - 27 mai 2016) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La crise des migrants à laquelle fait face l'Europe est un problème «mondial» qui doit être traité à l'échelle «mondiale», ont jugé vendredi les dirigeants du G7.

«Le G7 reconnaît que les mouvements à grande échelle de migrants et de réfugiés représentent un défi mondial qui nécessite une réponse mondiale», selon la déclaration finale publiée à l'issue d'un sommet au Japon.

En 2015, environ 1,3 million de migrants, dont bon nombre venus de pays déchirés par les conflits comme la Syrie et l'Irak, ont demandé l'asile à l'Union européenne, dont plus d'un tiers à l'Allemagne.

Hausse de l'aide mondiale

Pour l'instant cette année, d'après l'Office des migrations internationales, environ 190'000 migrants et réfugiés sont arrivés en Europe par la mer, gagnant l'Italie, la Grèce, Chypre et l'Espagne.

«Nous nous engageons à augmenter l'aide mondiale pour répondre aux besoins immédiats et à long terme des réfugiés et des autres personnes déplacées ainsi qu'à ceux des communautés hôtes», ont dit les dirigeants des sept pays industrialisés.

«Le G7 encourage les institutions financières et les donateurs bilatéraux à renforcer leur aide financière et technique», dit le texte. (afp/nxp)

Créé: 27.05.2016, 06h13

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 18 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...