Les militants FN combatifs mais amers

Présidentielle françaiseAprès l'échec de leur candidate, les partisans de Marine Le Pen vont devoir se remobiliser en vue des législatives.

«Le vent de l'histoire est avec nous», prophétise Johan, très engagé à 29 ans: «On va assister à l'explosion du paysage français. On aura les 'mélenchonistes', les libéraux et les patriotes», selon lui. (Dimanche 7 mai 2017)
Vidéo: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Entre dépit et envie de prendre leur revanche aux législatives françaises de juin, les partisans de Marine Le Pen encaissaient dimanche soir l'échec de leur championne, de Paris jusqu'au fief de la candidate, à Hénin-Beaumont. Largement battue, elle a recueilli moins de 35% des suffrages.

Des huées accueillent à 20h00 l'annonce de la large victoire d'Emmanuel Macron, au «Nouveau Chalet du Lac» au Bois de Vincennes, lieu cossu choisi par la candidate du Front national pour sa soirée. «Les Français ont choisi la trahison. Le pays va être vendu à la mondialisation à outrance. Je vais quitter la France. Il n'y a plus rien à faire ici», tonne Christophe, responsable hospitalier de 54 ans.

«La campagne a été confisquée par les affaires», déplore Jean, 58 ans, une rose bleue à la main, emblème de la candidate. «Tous les médias ont été contre Marine Le Pen. Elle s'est très bien battue», lâche Pierre, la soixantaine.

Et au soir du second tour comme durant la campagne, une partie de la presse est maintenue à distance. Une quinzaine de médias ont dénoncé une «interdiction» d'assister à la soirée, entraînant un «boycott» par «solidarité», notamment de Libération et du Monde. Le FN a avancé pour sa part un «manque de place» pour accueillir tout le monde.

La candidate défaite prend la parole peu après devant militants et cadres du parti, pour saluer «un résultat historique et massif» pour le Front national et promettre d'être «à la tête du combat» des élections législatives de juin. Applaudissements et «Merci Marine!» fusent, sur fond de Marseillaise.

Dans le Var et le Nord, on pense déjà aux législatives

«Le FN est un parti seul contre tous qui ne cesse de progresser à chaque scrutin», approuve parmi les convives Jocelyne Montesi, adjointe FN à Fréjus (Var). Eric, étudiant de 26 ans, se dit «très heureux de ce score historique», nouveau record en voix pour le FN, et il est certain de «faire un tabac pour les législatives».

A Hénin-Beaumont, où Marine Le Pen pourrait elle-même se représenter à la députation, après avoir échoué d'un cheveu en 2012, on assure qu'«elle aura un boulevard» d'autant que son parti s'est emparé de la ville en 2014. «Tout le monde est content de la gestion par le FN», soutient Liliane, 68 ans.

Mais devant la salle, où une soirée FN est organisée, quelques voitures passent en klaxonnant et leurs passagers lancent moqueurs: «Le Pen présidente». Au soir de ce second tour, «je suis déçu pour la France, mais on s'en tire avec les honneurs», estime Christopher Szczurek, adjoint au maire FN Steeve Briois et conseiller départemental. Il pointe la responsabilité de «la machine qui s'est mise en route depuis février» contre sa candidate.

«On est battu mais pas abattu»

A Paris, la soirée se poursuit sur la piste de danse pour certains, dont Marine Le Pen. «Les grandes victoires se préparent avec des déceptions. Macron, c'est la dernière carte du système. Je vous le dis ce soir», affirme Bouba.

«Le vent de l'histoire est avec nous», prophétise Johan, très engagé à 29 ans: «On va assister à l'explosion du paysage français. On aura les 'mélenchonistes', les libéraux et les patriotes», selon lui. «Les Français ne sont pas encore prêts. Ils ont peur» encore de l'extrême droite, d'après Antoine, membre du Front national de la jeunesse. Et de prévenir: «On est battu mais pas abattu». (ats/nxp)

Créé: 08.05.2017, 03h37

Galerie photo

Articles en relation

Emmanuel Macron est élu président de la République

Présidentielle française Le centriste a été élu avec plus de 65% des suffrages et devient le plus jeune président de l'histoire de la République française. Plus...

Macron appelle à une «majorité de changement»

Présidentielle française À l'approche des législatives, le nouveau président français a assuré ne vouloir céder ni «la peur» ni «à la division». Plus...

Mélenchon appelle à se rassembler contre Macron

Présidentielle française Le leader du mouvement de gauche «La France insoumise», 19,58% au 1er tour, est déjà tourné vers les législatives de juin. Plus...

L'UE, rassurée, attend Macron au tournant

Présidentielle française Les voisins europhiles de la France se sont félicités de la victoire d'Emmanuel Macron face à l'europhobe Marine Le Pen. Plus...

Une «transformation profonde» du FN à venir

France La candidate de l'extrême-droite battue Marine Le Pen a annoncé, dimanche, que son parti allait subir une cure de jouvence. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 19 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...