Milliers de manifestants contre l'extrême droite

AllemagneDes militants de la société civile protestent contre le racisme à Dresde, en Saxe, bastion de l’extrême droite allemande.

Les organisateurs ont dit attendre au moins 10'000 participants.
Vidéo: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Quelque 35'000 manifestants, selon les organisateurs, ont défilé contre le racisme samedi à Dresde, en Saxe, bastion de l'extrême droite allemande, pour une grande manifestation. Des élections très attendues se dérouleront dans une semaine dans cette région d'ex-RDA.

Sous un grand soleil estival et dans une ambiance décontractée, des manifestants de tous bords, ONG, artistes, syndicalistes et responsables politiques unis dans l'alliance #Unteilbar («indivisible» en français) ont manifesté au coeur de la ville. La mobilisation a semblé dépasser les attentes des organisateurs.

Sous le mot d'ordre «Solidarité au lieu de rejet: pour une société ouverte et libre», le défilé a rassemblé selon eux 35'000 personnes quand ils en espéraient environ 10'000. La police a annoncé qu'elle ne fournirait aucune estimation.

Diversité

Dans le cortège où fleurissaient des pancartes telles que «le racisme n'est pas une alternative» ou «Pas de place pour les nazis», Janna Rakowski, une enseignante de 27 ans venue de Berlin, a expliqué à l'AFP espérer qu'«il y ait en Allemagne beaucoup de gens qui s'engagent pour la diversité».

«Nous voulons faire quelque chose contre le climat politique (actuel) et soutenir les gens qui au quotidien s'opposent à la haine et à la violence », a également indiqué la porte-parole des organisateurs, Susann Riske, au milieu de ce rassemblement bariolé composé de jeunes, de familles mais aussi de retraités.

Le contexte est tendu, alors que les sondages prévoient un nouveau succès électoral pour le parti anti-migrants Alternative pour l'Allemagne (AfD) aux scrutins du 1er septembre, en Saxe et dans le Land voisin du Brandebourg.

Selon les dernières enquêtes, il pointe en deuxième position dans son bastion saxon, derrière les conservateurs d'Angela Merkel. Avec des intentions de vote autour de 24%, il pourrait plus que doubler son score par rapport à 2014.

Très insatisfaits

«Les gens sont très insatisfaits (...) Les grands partis ont saboté leurs chances», a jugé une retraitée de Dresde, Greta Schmidt, 66 ans, présente au rassemblement avec une pancarte «Les mamies contre (l'extrême) droite».

Dans le Brandebourg, l'AfD fait jeu égal avec les sociaux-démocrates (SPD), qui dirigent l'exécutif local depuis la Réunification, en 1990. Une victoire dans l'une ou l'autre région serait une première pour ce parti, né en 2013.

Ces élections, auxquelles s'ajouteront celles de Thuringe fin octobre, seront «l'heure de vérité pour la démocratie», estiment les organisateurs, brandissant le spectre d'une participation de l'AfD à une coalition gouvernementale régionale. Cette perspective est rejetée catégoriquement toutefois par tous les autres partis.

Le chef de file de l'AfD en Saxe, Nico Köhler, a jugé durant un meeting électoral samedi à Chemnitz (Saxe) qu'on ne devait pas «exclure quelqu'un du dialogue démocratique parce qu'on estime que ce qu'il pense est faux ou qu'il est dans le mauvais parti».

Entrée à la chambre des députés après les élections législatives de 2017, l'AfD a bâti son succès en surfant sur les inquiétudes des Allemands après l'afflux de plus d'un million de réfugiés en 2015 et 2016.

(ats/nxp)

Créé: 24.08.2019, 15h54

Articles en relation

Son crime avait déchaîné les racistes à Chemnitz

Allemagne Lundi s'ouvre à Dresde un procès très attendu contre un jeune Syrien. Il est accusé d'avoir poignardé un Allemand en août, provoquant des manifestations de l'extrême droite. Plus...

Angela Merkel accueillie par des invectives à Dresde

Allemagne La chancelière allemande a été accueillie par des sifflets à son arrivée pour les célébrations de la fête nationale. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 18 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...