Des millions d'«infox» sur les «gilets jaunes»

Réseau sociauxLes fausses informations circulant via Facebook au sein du mouvement des «gilets jaunes» ont été vues plus de 100 millions de fois, selon une étude.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'ONG Avaaz a étudié le nombre de vues et de partages des 100 fausses nouvelles ou «infox» les plus virales qui ont été publiés sur des groupes et comptes Facebook liés aux «gilets jaunes», du 1er novembre au 6 mars. Il en ressort que ces contenus, qui ont été identifiés comme étant des «infox» par différents médias, ont été visionnés plus de 105 millions de fois, et ont été partagés 4 millions de fois, d'après Avaaz.

Avaaz cite notamment une publication incluant prétendument des photos de «gilets jaunes» ensanglantés et «tabassés par les CRS», et qui a récolté 3,5 millions de vues. Alors qu'il s'agissait en réalité d'images prises en Espagne, notamment lors de la crise catalane, comme l'a démontré AFP Factuel, le service de vérification des faits de l'AFP.

Autre «fake news» qui a connu un grand succès, une vidéo d'Emmanuel Macron en train de danser sur de la musique orientale diffusée le 17 novembre, avec la légende «Et pendant que la France va mal». Elle avait été en fait filmée un mois plus tôt lors du sommet de la Francophonie en Arménie, comme l'a expliqué France 24. Toujours en ligne, elle comptabilise plus de 5,7 million de vues.

Troisième exemple cité par Avaaz, une publication du 25 novembre appelant à «publier en masse» la photo d'une manif sur les Champs-Elysées qui serait censurée sur Facebook, vue près de 9 millions de fois. Les Décodeurs du Monde avaient pourtant démontré que ce cliché d'un photographe indépendant n'a aucunement été censuré par le réseau social.

RT France très populaire

Avaaz a par ailleurs calculé que la chaîne publique russe RT France, dont les vidéos des manifestations de «gilets jaunes» ont connu un grand succès au sein du mouvement, a été la chaîne la plus consultée pour ce type de vidéos, puisqu'elle a accumulé «plus du double des vues engrangées par Le Monde, L'Obs, Le Huffington Post, Le Figaro et France 24 combinés».

L'ONG basée aux Etats-Unis et spécialisée dans le militantisme en ligne, a lancé une campagne baptisée «Correct the record» ("Des rectificatifs pour les infox), qui vise à obliger Facebook à signaler systématiquement à tous ceux qui les ont visionnés les contenus qui ont été identifiés ultérieurement comme étant faux par des services de fact-checking. (ats/nxp)

Créé: 13.03.2019, 07h48

Articles en relation

Violences policières capturées sur vidéo

«Gilets jaunes» Lors d'une manifestation en Bretagne, un «gilet jaune» a été sévèrement matraqué par un gendarme alors qu'il était à terre. Plus...

L'acte XVII enregistre la plus faible mobilisation

«Gilets jaunes» Malgré la détermination affichée des manifestants, le mouvement des «gilets jaunes» a encore décru samedi en France. Plus...

Verdict des députés sur le grand débat

France Face à la colère des «gilets jaunes», le président Emmanuel Macron avait lancé le grand débat, où les citoyens pouvaient débattre avec leurs élus. Qu'en est-il deux mois après ? Plus...

«On n'a pas attendu l'ONU pour faire la lumière»

«Gilets jaunes» Le Premier ministre français a réagi à la demande de l'ONU qui réclame une «enquête approfondie» sur les usages excessifs de la police lors des défilés des «gilets jaunes». Plus...

«Gilets jaunes»: la mobilisation est en baisse

France L'acte 16 de la manifestation a mobilisé moins de 40'000 personnes dans toute la France. A Colmar, la réplique de la statue de la Liberté a été parée de jaune fluo. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 septembre 2019
(Image: Valott?) Plus...