Un ministère poursuit FB pour discrimination

Etats-UnisLe premier réseau social mondial est traîné en justice par l'autorité du logement aux Etats-Unis qui estime qu'il cible tellement ses pubs que certains n'y ont pas accès.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Facebook viole la loi «en encourageant, en facilitant et en causant de la discrimination en matière de logement à travers la plateforme de publicité de l'entreprise», a affirmé le ministère du Logement et de l'Urbanisme (HUD).

Cette plainte est le résultat d'une longue enquête sur les pratiques de Facebook, démarrée en août 2018. Le ministère estime que le système même de ciblage très fin de Facebook contrevient à la loi parce qu'il permet de viser les gens par race, couleur, origine, religion, statut familial, sexe ou encore handicap.

Le ministère affirme par ailleurs que la manière dont Facebook utilise les innombrables données personnelles qu'il collecte contrevient également à la législation. «Facebook discrimine en fonction de qui sont les gens et d'où ils habitent», accuse Ben Carson, le ministre du Logement.

Selon le HUD, Facebook a permis aux entreprises qui font de la publicité à travers le réseau social «d'exclure les gens classés comme parents, pas nés aux Etats-Unis, pas chrétiens, qui s'intéressent aux accès aux handicapés, à la culture hispanique, ou une vaste palette d'autres intérêts».

Gestion des pubs en cours

La plainte du HUD a été déposée auprès d'un juge administratif. Si le juge estime que la plainte est justifiée il peut imposer une amende, le paiement de dédommagements et demander éventuellement à Facebook de modifier ses pratiques.

Le HUD a décidé de poursuivre le premier réseau social mondial bien qu'il ait annoncé le 19 mars qu'il allait changer sa gestion des publicités ciblant les minorités et les populations économiquement fragiles dans les domaines du logement, du crédit ou de l'emploi aux Etats-Unis. Facebook mettait ainsi fin à des poursuites engagées par des organisations de défense des droits civiques aux Etats-Unis.

Le réseau social s'était par ailleurs engagé à mettre sur pied un outil permettant de chercher un logement parmi toutes les publicités immobilières aux Etats-Unis. «Les publicités sur le logement, l'emploi ou le crédit sont cruciales pour aider les gens à acheter une nouvelle maison, débuter une grande carrière ou encore avoir accès au crédit», avait souligné Sheryl Sandberg, la numéro deux du groupe, mais «elles ne devraient jamais être utilisées pour exclure des gens ou faire du mal».

«La tolérance est au cœur des valeurs de Facebook», avait-elle ajouté.

(afp/nxp)

Créé: 28.03.2019, 16h01

Articles en relation

Facebook ferme des milliers de pages

Web Le réseau social a fermé plus de 2000 pages considérées comme «trompeuses», les accusant d'être liées à l'Iran et la Russie. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 septembre 2019
(Image: Valott?) Plus...