Les missiles russes agacent les Etats-Unis

ArmementLes Etats-Unis ne comptent pas rester inactifs face à la menace que les missiles russes, à moyenne portée, font planer sur l'Europe.

Les Etats-Unis accusent la Russie d'avoir déployé des missiles ciblant potentiellement l'Europe occidentale.

Les Etats-Unis accusent la Russie d'avoir déployé des missiles ciblant potentiellement l'Europe occidentale. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les Etats-Unis perdent patience sur les missiles de portée intermédiaire russes qui menacent l'Europe. Ils ont dit jeudi à Genève «ne pas savoir combien de temps encore ils pourront continuer à se conformer à leurs obligations» liées au traité sur cette question.

Devant la presse, l'ambassadeur américain auprès de la Conférence du désarmement Robert Wood a ajouté ne pas vouloir «spéculer» sur une possible sortie de cet accord entré en vigueur en 1988. «Cette situation est intenable. Nous devons prendre des mesures», a-t-il toutefois affirmé à quelques jours de la réunion à New York du comité de l'Assemblée générale de l'ONU qui s'occupe du désarmement.

«Nous allons continuer à les pousser à se conformer à nouveau» à un accord important par les Etats-Unis, selon lui. Une discussion doit avoir lieu lors de la réunion prévue dès lundi prochain.

«Cette situation est intenable»

Les Etats-Unis accusent depuis quatre ans la Russie d'avoir violé le Traité sur les forces nucléaires de portée intermédiaire en ayant déployé des missiles terrestres ciblant potentiellement l'Europe occidentale. Des allégations de non conformité que Moscou avaient retournées ensuite à Washington.

Il y a quelques mois, la Suisse avait appelé toutes les parties à respecter le Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire. Jeudi, M. Wood a aussi laissé entendre que la position russe serait prise en compte au moment de décider de nouvelles négociations pour prolonger après 2021 l'accord sur la réduction des armes nucléaires les plus importantes, de moyenne ou longue portée.

«Il est difficile de séparer ces deux questions», a-t-il affirmé. Les Etats-Unis ciblent aussi Moscou sur d'autres questions comme l'empoisonnement du Russe Sergueï Skripal en Grande-Bretagne, le soutien au recours aux armes chimiques en Syrie ou la cybersécurité. (ats/nxp)

Créé: 04.10.2018, 13h08

Articles en relation

La Russie livre des missiles S-300 à la Syrie

Avion abattu Une semaine après la destruction d'un Iliouchine-20 russe par Israël, Poutine a informé Assad de la livraison des batteries anti-aériennes S-300 à la Syrie. Plus...

Deux morts dans les tirs de missiles sur Lattaquié

Syrie Les frappes ont visé «des dépôts de munitions». Outre les deux morts, il y aurait également dix blessés au moins. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.