Moment historique pour les Saoudiennes

Droit des femmesL’élection aux conseils municipaux, ce samedi, est ouverte aux femmes. Mais seront-elles élues?

Photo d'illustration

Photo d'illustration Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Pour la toute première fois dans l’histoire de l’Arabie saoudite, des femmes participent ce samedi aux élections des 284 conseils municipaux du royaume wahhabite, en tant qu’électrices mais aussi en tant que candidates. Paradoxe étonnant: elles qui n’ont toujours pas le droit de conduire une voiture, sont pourtant plus de 900 à concourir, brigand les mêmes sièges que quelque 6'000 hommes.

Seront-elles élues? C’est toute la question, bien entendu. Seulement 130 600 Saoudiennes se sont inscrites sur les listes électorales, soit dix fois moins que leurs concitoyens. Et il n’est pas sûr du tout qu’elles voteront pour des candidates. Les unes se seront laissé impressionner par les membres du clergé qui condamnent catégoriquement l’élection de femmes. Les autres ne veulent pas «gaspiller» leur suffrage, estimant que les élues auront finalement peu d’influence au sein d’assemblées municipales très largement dominées par des hommes. Enfin, il y a celles qui préfèrent soutenir les représentants de leurs tribus, qui ont promis aux maris de défendre les intérêts de leurs familles.

Candidates invisibles

Quant aux électeurs, ils n’ont pas eu la possibilité de voir ces candidates en campagne électorale, puisqu’aucune mixité n’était permise. D’autant plus que le débat politique se déroule principalement sous ces grandes tentes traditionnelles où les hommes aiment à se rassembler. Bref, pour un diplomate occidental cité par l’Agence France Presse, «ce serait une énorme surprise» si une candidate était élue!

Cela dit, des femmes seront sans doute nommées dans les conseils municipaux, dont seuls les deux tiers des membres sont élus. Tout comme il y a deux ans, l’ancien roi Abdallah avait fait entrer 30 Saoudiennes dans le Majlis al-Choura, son conseil consultatif. Le même monarque leur avait promis en 2011 le droit de vote et d’éligibilité.

Créé: 11.12.2015, 18h30

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.